Retour
Arc

 

Arc de Triomphe de l'Etoile


Vente générale : 29 aout 1931.
Retrait de la vente : 14 février 1935.
Valeur faciale : 2 f
Graveur : Antonin Delzer
Dessinateur ou mise en page: Fernand Bivel
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : brun rouge
Mode d'impression : Typographie
Catalogue Yvert et Tellier : x N° 258
Catalogue Maury : x N° 258
Valeur marchande timbre neuf : 58,50 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 26,10 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,75 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 

 

Informations complémentaires
Arc de Triomphe de l'Etoile 

L'arc de Triomphe de l'Étoile

se trouve dans le huitième arrondissement de Paris, sur la place de l'Étoile, à l'extrémité des Champs-Elysées.

La construction


En 1806, renouant avec la tradition romaine, Napoléon ordonna la construction d'un arc de triomphe à la gloire de la Grande Armée. N'avait-il pas déclaré dans sa proclamation aux soldats au lendemain d'Austerlitz : Vous ne rentrerez dans vos foyers que sous des arcs de Triomphe. La première pierre de cet édifice fut posée le 15 août de la même année au carrefour de l'Etoile.
  Dépassant en monumentalité tous les exemples qui l'avaient précédé (50 m de hauteur), l'arc de Triomphe de l'Etoile, inspiré de l'arc de Titus à Rome, fut conçu dans le but de fermer majestueusement la perspective des Champs-Elysées.
 

Inhumation du soldat inconnu


Le 11 novembre 1920, le corps d'un soldat français mort pendant la première guerre mondiale est déposé dans une chapelle ardente au premier étage de l'Arc de Triomphe à Paris. En hommage à tous les poilus tombés pour la France, il sera plus tard inhumé sous la voûte de l'Arc. Le corps du soldat inconnu a été choisi par un jeune soldat de la garde d'honneur, Auguste Thien, parmi 8 cercueils de combattants non-identifiés