Page précedente
Page suivante

 

Tous les timbres représentant Marianne

 

La série des timbres Marianne de Muller 1955

 

timbre
N° 1009A
timbre
N° 1010
timbre
N° 1011
timbre
N° 1011A

 

timbre
N° 1011B
timbre
N° 1011C

 

La série des timbres Marianne à la Nef 1959

 

En 1959, le ministre des PTT souhaite doter la France d'un timbre-poste de grande consommation, obtenu en typographie, mais en deux couleurs vert-noir et rouge-brun. Le peintre André Regagnon réalise son unique timbre-poste. La République se tient à la proue d'un navire qui représente l'Etat. Ce timbre sera surchargé « Fréjus + 5 F » en décembre 1959 pour aider les victimes de la catastrophe du barrage de Fréjus. A l'apparition du nouveau franc, le 1er janvier 1960, la Marianne à la nef est à 0,25 NF. Mais très vite, ce timbre sera remplacé par la Marianne de Decaris. .

 

timbre
N° 1216
timbre
N° 1229
timbre
N° 1234

 

La série des timbres Marianne de Decaris 1960

 

Le ministre des PTT décide que le timbre dont la valeur correspond à l'affranchissement de la lettre simple doit être désormais imprimé en taille-douce : si le procédé typographique est plus économique, il donne en effet un aspect moins séduisant. En attendant, Albert Decaris dessine un timbre pour se substituer provisoirement à la République à la nef. La Marianne de Decaris, tête nue, affranchira les lettres pendant cinq ans

 

timbre
N° 1263

 

La série des timbres Marianne de Cocteau 1961

 

Sous l'impulsion d'André Malraux, ministre des affaires culturelles, le nouveau timbre d'usage courant est demandé à Jean Cocteau. L'artiste fait de nombreux croquis, la Marianne est l'un de ses sujets de prédilection. Cocteau est ravi de son œuvre préférant « ce visage familier à quelque froide Minerve ». C'est le premier timbre-poste, petit format, d'usage courant imprimé en taille-douce sur les presses six couleurs. Il affranchit les cartes postales.

 

timbre
N° 1282

 

La série des timbres Marianne de Cheffer 1967

 

Henry Cheffer avait participé au concours de 1954 sur le projet de timbre « République ». Treize ans après, l'administration postale lui rend un hommage posthume. Le nouveau timbre reçoit le grand prix de l'art philatélique français. Plus Cérès que Marianne, mais sans l'aspect rural ; cette Marianne respire la confiance et la prospérité. Elle sera là pour illustrer la réforme du système tarifaire de la poste en 1969 : deux tarifs différenciés par les couleurs rouge et verte.

 

timbre
N° 1535
timbre
N° 1536
timbre
N° 1536A
timbre
N° 1536B

 

Page précedente
Page suivante