Fermer

Chasseur Dewoitine D1.

D'après photos © Musée de l'Air et de l'Espace.

Timbre : Poste aérienne


Listage des timbres de l'année 2022

 

 

Premier jour : Salon Philatélique d’Automne, Espace Champerret Hall A - 6, rue Jean Ostreicher, 75017 PARIS du 3 au 5 novembre 2022 et Salle Nougaro de 9h à 18h, 20 Chemin de Garric, 31200 TOULOUSE uniquement le 3 novembre 2022
Vente générale : 7 novembre 2022
Valeur faciale : 5.26 €
Affranchissement : Lettre Prioritaire 100-250g
Graveur : Claude Jumelet

Création : Arthur Thomas, peintre de l'Air et de l'Espace
Mise en page: Bruno Ghiringhelli

Dentelure : 13 x 12½
Mode d'impression : Mixte offset / taille-douce
Format du timbre : 52 x 31 mm
Quantite émis : 408.000.
Présentation : Feuille de 12 timbres
Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier : Poste aérienne - Aérien N° F86
Catalogue Spink / Maury : Poste aérienne - Aérien N° F86

 


 

Sur le timbre sont représentés l'avion chasseur Dewoitine D1 ainsi que le porteavions Le Béarn sur lequel ce type d’avion a été en service

Informations sur le sujet du timbre
Le chasseur monoplace monoplan Dewoitine D1 est le premier avion créé par Émile Dewoitine (1892-1979) dans sa jeune Société anonyme des avions Dewoitine (SAD) installée à Toulouse en 1920. Formé chez Louis Breguet, Blériot et Latécoère
Émile Dewoitine a dans l’idée la fabrication d’un avion de chasse moderne pour l’aéronautique française. Lancé sur ses fonds propres, le « Dewoitine 1 » voit le jour en octobre 1922. Le premier vol a lieu le 18 novembre 1922. La fabrication est alors engagée, inscrite dans le programme national C1 (chasseur monoplace) proposé par le Service technique de l’aéronautique. Le Dewoitine D1 a une longueur de 7,50 m, une envergure de 11,50 m et une hauteur de 2,75 m. Son poids à vide est de 820 kg. Il est équipé d’un moteur V8 Hispano-Suiza de 300 ch, lui donnant une vitesse maximale de 247 km/h et une autonomie de 400 kilomètres. Il est armé de deux mitrailleuses Vickers de calibre 7,7 mm synchronisées. Le succès du Dewoitine D1 se construit surtout à l’international. Porté par le chef pilote d’essai Marcel Doret, l’appareil fait sensation en Europe. Il est vendu en Yougoslavie (Serbie), en Suisse et en Italie – qui le construit localement sous licence. 230 exemplaires du Dewoitine D1 seront fabriqués en France et en Italie, ouvrant la voie et le succès des appareils Dewoitine
Source © La Poste – Laurent Albaret -

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 2010495 fois depuis le 1er mai 2022