Fermer

Joseph
Timbre : Courant / moderne

 

Les grands médecins

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Saint-Lô le 15 février 1958

 

Joseph Le Verrier (1811-1877) astronome et mathématicien français


Premier jour : Oblitération 1er jour à Saint-Lô le 15 février 1958
Vente générale : 17 février 1958.
Retrait de la vente : 10 mai 1958.
Valeur faciale : 12 f
Graveur : Albert Decaris

Dessinateur : Albert Decaris

Département concerné par ce timbre : Manche
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : brun noir et violet gris
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 2.400.000
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 1147
Catalogue Maury Timbres français : N° 1147
Valeur marchande timbre neuf : 0,69 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 0,35 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,39 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : Les Chercheurs, inventeurs, scientifiques

 

Urbain Jean Joseph Le Verrier

né à Saint-Lô le 11 mars 1811, mort à Paris le 23 septembre 1877, est un astronome et mathématicien français spécialisé en mécanique céleste, découvreur de la planète Neptune et fondateur de la météorologie moderne française.
En 1837 on lui offre une place de répétiteur de « géodésie, astronomie et machines », qu'il accepte et où il se spécialise en astronomie de position et en mécanique céleste. En 1839, il présente à l'Académie des sciences son premier mémoire sur les variations séculaires des orbites des planètes
Urbain Le Verrier devient célèbre lorsque la planète, dont il a calculé les caractéristiques comme cause hypothétique des anomalies des mouvements d'Uranus, est effectivement observée, par l'astronome allemand Johann Galle à l'observatoire de Berlin, le 23 septembre 1846. On baptisera Neptune cette nouvelle planète.
Le 30 janvier 1854, Le Verrier est nommé directeur de l'Observatoire de Paris, succédant à François Arago et prenant le contre-pied de la politique de son prédécesseur. Il y fera établir un catalogue de 306 étoiles fondamentales.
Il se montre si colérique et odieux que, à la suite de plusieurs pétitions et de la démission d'une soixantaine d'astronomes de l'Observatoire de Paris, et malgré son appartenance politique, il est relevé de ses fonctions en 1870 par décret impérial. En 1873 il reprend le poste de directeur de l'Observatoire après la mort accidentelle de son successeur, Charles-Eugène Delaunay. Urbain Le Verrier décède au sein même de l'Observatoire le 23 septembre 1877.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française