Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 27/06/2024

Bergheim - Haut-Rhin

Le Village préféré des Français en 2022


Timbre : Feuille


Listage des timbres de l'année 2023

 

Oblitération 1er jour le 30 juin et 1 juillet 2023<br>- Au carré d'Encre 3 bis rue des Mathurins PARIS <br>-  BERGHEIM (68) Stand devant la mairie de BERGHEIM, de 9h à 17h, 3 place du Docteur Pierre Walter, 68750 BERGHEIM.
Cachet premier jour créé par : Éloïse Oddos

 

Premier jour : Oblitération 1er jour le 30 juin et 1 juillet 2023
- Au carré d'Encre 3 bis rue des Mathurins PARIS
- BERGHEIM (68) Stand devant la mairie de BERGHEIM, de 9h à 17h, 3 place du Docteur Pierre Walter, 68750 BERGHEIM.

Vente générale : 3 juillet 2023
Retrait de la vente : 31 juillet 2024
Valeur faciale : 17.40 €
Affranchissement le plus courant : Lettre verte 20g pour la France, Andorre et Monaco
Graveur : Claude Jumelet

Création : Éloïse Oddos

Dentelure : 13¼
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Taille douce
Format de la feuille : 143 x 185 mm
Quantité émis : 60.000.
Présentation : Feuille de 15 timbres
Bande phosphore : 1 barre à droite
Catalogue Yvert et Tellier France : N° F106

 


Thématique catégorie : Capitales, villes, places et rues

 


Informations sur le sujet du timbre

Bergheim

sur la façade du 44 Grand’rue, le magnifique cadran solaire du XVIIIème siècle fait son travail : aujourd’hui comme hier, il indique fidèlement les heures, les saisons, la position du soleil dans le zodiaque, son lever et son coucher. Mais quelque chose a changé dans cette cité du Haut-Rhin : Bergheim a été élu « Village préféré des Français 2022 », une distinction qui récompense ce lieu si attachant. Épargnée miraculeusement par les deux dernières guerres, Bergheim a la chance d’avoir un patrimoine dans un état de conservation exceptionnel. L’emblématique Obertor (porte haute) XIVème siècle, surmontée d’un toit de tuiles vernissées, marque l’une des entrées de la ville, délimitée par des fortifications à double enceinte commencées par Henri de Ribeaupierre en 1312. En longeant les remparts, on peut admirer tous les détails des nombreuses tours dont ils sont flanqués et s’imprégner déjà du charme des maisons à colombage de couleurs vives abondamment fleuries, Alsace oblige ! La magie opère lorsqu’on explore les ruelles pavées de Bergheim à la découverte de ses jardins et balcons merveilleusement entretenus, de ses maisons de vignerons à pans de bois, de ses jolies fontaines en grès… Mais c’est d’un tout autre ensorcellement, beaucoup plus sombre, dont il s’agit lorsque l’on visite la Maison des Sorcières : ce musée retrace l’histoire des procès en sorcellerie qui eurent lieu ici entre 1582 et 1683, quand les croyances les plus folles agitaient la région.
Source © Fabienne Azire - La Poste

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 10 197 045 fois depuis le 1er mai 2022