Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 26/06/2024

Musée Robert Tatin

Mayenne


D'après photo © Dominique VERNIER, © ADAGP Paris 2024.

Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2024

Listage des timbres de l'année 2024

 

Oblitération 1er jour du 12 au 13 juillet 2024<br>- Au carré d'Encre de 10h à 19h, 13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS<br>- Cossé-le-Vivien (53) Musée Robert TATIN, de 10h à 17h, La Frénouse, 53230 COSSÉ-LE-VIVIEN.
Cachet premier jour créé par : Aurélie Baras

 

Premier jour : Oblitération 1er jour du 12 au 13 juillet 2024
- Au carré d'Encre de 10h à 19h, 13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS
- Cossé-le-Vivien (53) Musée Robert TATIN, de 10h à 17h, La Frénouse, 53230 COSSÉ-LE-VIVIEN.

Vente générale : 15 juillet 2024
Valeur faciale : 1.29 €
Affranchissement le plus courant : Lettre verte 20g pour la France, Andorre et Monaco
Dentelure : 13¼ x 13
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : héliogravure
Format du timbre : 40,85 x 30 mm
Quantité émis : 594.000.
Présentation : Feuille de 15 timbres
Bande phosphore : 1 barre à droite

 


Thématique catégorie : Peintres, sculpteurs, tableaux, architects

 


Informations sur le sujet du timbre

Robert Tatin

était un artiste français né le 9 janvier 1902 à Laval et décédé le 16 décembre 1983 à Cossé-le-Vivien. Il était peintre, sculpteur, architecte et céramisteReprésentatif de l’art naïf, il est surtout connu pour avoir créé un « Environnement d’art » spectaculaire qui est devenu le musée Robert-Tatin à Cossé-le-Vivien, dans le département de la Mayenne.
Profondément marqué par les horreurs de la guerre, il se lance après 1945 dans une aventure purement artistique. Installé à Paris, où il fonde un atelier de céramique et de peinture, il côtoie Prévert, Breton, Cocteau, Giacometti, Dubuffet. Au Brésil, il approfondit ses connaissances dans le domaine de la céramique. En 1951, il obtient à la Biennale de São Paulo un premier prix et une reconnaissance internationale. Il traverse ensuite l’Amérique du Sud, se libère des dogmes académiques et élargit son registre de formes et de couleurs.
L’artiste retourne en Mayenne en 1962 et achète une petite maison à Cossé-le-Vivien. Il entreprend, en compagnie de son épouse Élisabeth, la conception et la réalisation de leur « Maison des Champs » devenue « Étrange musée Robert Tatin », une œuvre d’art totale inspirée de ses expériences, voyages et rencontres.
Source © La Poste -Conseil départemental de Mayenne Musée Robert Tatin

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 10 196 830 fois depuis le 1er mai 2022