Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 30/01/2024

Métiers d’Art

Éventailliste


D'après © documents et éventails de Frédéric Gay

Timbre : Feuille


Listage des timbres de l'année 2023

 

Oblitération 1er jour au carré d'Encre 3 bis rue des Mathurins PARIS et Atelier Appâts d’Anges, 9 Rue Pêcherie, 26100 ROMANS-SUR-ISÉRE.le 13 février 2023
Cachet premier jour créé par : Sophie Beaujard

 

Premier jour : Oblitération 1er jour au carré d'Encre 3 bis rue des Mathurins PARIS et Atelier Appâts d’Anges, 9 Rue Pêcherie, 26100 ROMANS-SUR-ISÉRE.le 13 février 2023
Vente générale : 13 février 2023
Retrait de la vente : 29 février 2024
Valeur faciale : 27.00 €
Affranchissement le plus courant : Lettre internationale jusqu'à 20gr
Graveur : Sophie Beaujard

Création : Sophie Beaujard

Dentelure : 13¼
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Taille douce
Format de la feuille : 143 x 185 mm
Quantité émis : 700.800.
Présentation : Feuille de 15 timbres
Bande phosphore : 2 barres
Catalogue Yvert et Tellier France : N° F88

 


Thématique catégorie : Métiers d'art

 


Informations sur le sujet du timbre

Éventailliste

Datant de l’Antiquité, l’éventail accompagne l’humanité depuis ses origines, sous forme de branchages tressés, de feuilles de lotus repliées et séchées ou de touffes de plumes. Les premiers ne se plient pas et permettent de rafraîchir l’air autour du visage. Prolongement du corps, l’éventail signifie les humeurs et est déjà vecteur de langage. Présent dans tous les rites religieux et spirituels, il est la métaphore du souffle divin et un messager entre le monde des vivants et celui des morts. Toutankhamon en fait un sceptre emblème de son pouvoir. Les chefs de guerre japonais en font une arme. À l’époque gréco-romaine, il devient accessoire de mode. Les deux principales formes d’éventails encore présentes dans nos usages actuels remontent au XVIe siècle, quand les Portugais les rapportent de Chine et du Japon : la forme « pliée » (monture rigide et feuille souple) ou « brisée » (brins rigides maintenus par un fil ou un ruban). De la fin du XVIIe siècle à la Révolution, il distingue la hiérarchie des femmes, parachève le raffinement de leurs tenues et devient vecteur du langage amoureux sous le nom de « paravent de la pudeur ». . Le deuxième âge d’or s’étend du XIXe siècle aux périodes de l’Art nouveau et de l’Art déco, où se multiplient les brevets d’inventions illustrant l’excellence française. En 2020, le métier d’éventailliste a été classé à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel .
Source © La Poste - Frédéric Gay, éventailliste

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 8 871 347 fois depuis le 1er mai 2022