Fermer

 

 

Vente générale : 15 novembre 1944
Retrait de la vente : 12 mai 1945
Valeur faciale : 3 f
Graveur : Charles Hervé

Dessinateur : Louis Fernez

Dentelure : Dentelé 12
Couleur : vert foncé
Mode d'impression : Lithographie offset
Format du timbre : 20 x 25 mm
Présentation : Feuille de 100 timbres imprimée en Algérie
Catalogue Yvert et Tellier : Courant / moderne - N° 642
Catalogue Spink / Maury : Courant / moderne - N° 642
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,08 €
Valeur marchande timbre neuf avec charnière : 0,05 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,06 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les timbres du type Marianne

 


Informations sur le sujet du timbre

La Marianne d'Alger

est une série de timbres d'usage courant émis à partir de 1944 en Algérie française, puis dans les territoires français libérés. L'émission de ce timbre a été décidée en novembre 1943 par le Comité français de Libération nationale (CFLN), à Alger. Le dessin fut réalisé par Louis Fernez et les gravures nécessaires effectuées par Charles Hervé.
Imprimées en sous-traitance par l'entreprise Typo-Litho Carbonnel d'Alger, les feuilles de timbres étaient contrôlées par l'imprimerie algéroise Heintz. Les coins datés portent donc la date de contrôle, et non la date d'impression comme habituellement. la Marianne d'Alger fut retirée en 1945. elle cohabita avec la Marianne de Dulac qui arrive en 1945 et à la Marianne de Gandon.
Cette série est souvent associée à celle du « Coq d'Alger » d'Henry Razous qui servit à fournir des valeurs non initialement prévues pour la Marianne.

 

 

 

 

 

 

 

Cette page a été visitée 1939347 fois depuis le 1er mai 2022