En préambule

 

Définition de la qualité d'un timbre :

TIMBRE NEUF :
timbre non oblitéré, gomme d'origine intacte, pas de trace de charnière, dentelure parfaite, couleur fraiche.

TIMBRE NEUF AVEC CHARNIERE :
timbre non oblitéré, gomme d'origine intacte mais charnière ou trace, dentelure parfaite, couleur fraiche.

TIMBRE OBLITERE :
timbre ayant servi à l'affranchissement d'un courrier, la gomme a disparue en totalité ou partiellement, les couleurs peuvent être plus ternes, la dentelure doit être intacte. Le timbre porte la marque de l'oblitération en totalité ou partielle.

 

 

Quelques définitions

 

Amincissement
Diminution plus ou moins légère de l'épaisseur du papier, en un ou plusieurs endroits. Un timbre aminci perd beaucoup de sa valeur, laquelle est réduite proportionnellement à l'importance de l'amincissement.

 

Bande
Ensemble horizontal de plus de deux timbres qui n'ont pas été séparés. Les bandes de timbres non dentelés présentent de fortes plus-values. Les bandes verticales présentent des plus-values comparativement moins élevées.

 

Bloc
Ensemble de timbres qui n'ont pas été séparés. Le plus petit est le bloc de quatre. Ceux des timbres anciens sont très recherchés, surtout à l'état neuf et présentent souvent de très importantes plus-values.

 

Burelage
Fond formé de lignes légères entrecroisées ou parallèles, sur lequel se détache le dessin principal d'un timbre.

 

Centré
Un timbre bien centré est celui dont les marges sont égales les unes aux autres qu'il soit dentelé ou non.

 

Charnière
Petits morceaux de papier pelure gommé, à l'aide desquels on fixe les timbres dans les albums (n'est plus utilisé depuis de nombreuses années)

 

Choix
Premier choix, second choix, expressions qui indiquent respectivement qu'un timbre est parfait ou imparfait. Les cotes s'appliquent à des timbres de premier choix : un amincissement, une petite fente, une dentelure incomplète, une oblitération trop forte, ou un défaut de fraîcheur, sont autant de tares qui en diminuent plus ou moins la valeur.

 

Côtelé
Se dit d'un papier plissé qui présente un bâtonné à peu près semblable à celui du papier vergé, mais avec cette différence que ce bâtonné n'est pas dans la pâte du papier et est obtenu par un moyen mécanique.

 

Couché
Se dit d'un papier dont la surface est très glacée et brillante. De nombreuses séries modernes sont imprimées sur ce type de papier qui constitue un très mauvais support pour les couleurs. Il ne faut pas mettre ces timbres dans l'eau et si on ne les protège pas dans les albums par un papier cristal, les couleurs se fanent et se rayent rapidement.

 

Dent
La dentelure consiste à enlever des petits ronds de papier entre les timbres. La séparation se fait en tirant et déchirant les espaces de papier intermédiaires. Ces ponts de papier séparent les demi-cercles troués lorsque le timbre est détaché, et ont été appelés des « dents ». Ils constituent la dentelure. Ces timbres qualifiés de « dentelés » ont donné a posteriori leur nom aux timbres antérieurs : les timbres non dentelés.

 

Dentelé
Se dit d'un timbre dont les bords ont été perforés pour faciliter leur séparation d'une même feuille. Le mot dentelé est toujours suivi d'un chiffre qui indique le nombre de dents contenues dans deux centimètres de longueur. On évalue ce nombre à l'aide d'un odontomètre. Dentelé 13x14 signifie que le côté horizontal a 13 dents et le côté vertical 14.

 

Entier
Mot servant à désigner les enveloppes, cartes postales, cartes-lettres, bandes portant un timbre imprimé.

 

Erreur
Timbre imprimé dans une couleur autre que celle qu'il aurait dû avoir, ou comportant une ou plusieurs fautes de composition, d'impression ou de disposition. Les timbres TETE-BECHE et les erreurs sont très recherchés.

 

Essais
Epreuves tirées en diverses couleurs ou sur divers papiers avant l'adoption définitive d'un type de timbre.

 

Fac-similés
Imitation de timbres rares généralement très anciens et vendus à bas prix. Les collectionneurs avaient la possibilité de compléter leur collection pour une dépense modique.

 

Faciale
La faciale est la valeur inscrite sur le timbre. Elle comprend la surtaxe s'il y a lieu. En fait, il s'agit du prix payé au bureau de poste.

 

Faussaire
Individu fabriquant de faux timbres, la plupart du temps des timbres anciens et cotants chers. Les plus connus sont Fournier, De Spérati, Spiro, etc.

 

Faux
On distingue deux sortes de faux. Ceux qui sont destinés à frauder la poste (faux pour servir) et ceux qui tentent de tromper les collectionneurs. Dans ce dernier cas, il s'agit généralement de reproductions de timbres rares et de leur oblitération. On rencontre aussi des falsifications d'affranchissements rares sur des lettres entières. Il est impératif de n'acquérir de telles pièces que lorsqu'elles sont munies d'une attestation émanant d'un expert.

 

Feuillet
Petite feuille sur laquelle sont imprimés un ou plusieurs timbres, dentelés ou non et dont les marges portent souvent des inscriptions.

 

Fil de soie
Quelques timbres sont imprimés sur un papier contenant, dans la pâte, un fil de soie qu'on voit plus ou moins nettement en regardant le verso. C'était un moyen d'empêcher la contrefaçon des timbres lorsque ce procédé de fabrication était inconnu. Le papier mélangé de fils de soie est celui dans la pâte duquel se trouvent des multitudes de petits bouts de fils qui donnent au papier l'aspect de papier chiné.

 

Filigrane
Mesure de sûreté pour éviter les contrefaçons. Les filigranes servaient comme moyen d'identification pour l'authenticité d'un timbre.

 

Filigranoscope
Petit récipient à fond noir sur lequel on pose le recto du timbre à examiner. En versant quelques gouttes de benzine rectifiée, on peut observer un filigrane, un amincissement, une réparation, etc.

 

Fluorescent 
Substance qui soumise à l'éclairement d'une lampe U.V. délivre un rayonnement secondaire jaune vif qui s'arrête dès que la source U.V. est éteinte. Appliqué sur le timbre, le plus souvent sous forme de bandes, ce produit sert au tri automatique du courrier.

 

Fragment 
Un document postal encombrant peut être réduit en ne conservant qu'un fragment portant le timbre et les principales oblitérations. Néanmoins, lorsque c'est possible, il vaut mieux garder les documents dans leur intégralité.

 

Format 
Dimensions d'un timbre exprimées en millimètres ne comprenant que le dessin à l'exclusion des marges.

 

Gaufré 
Se dit d'un papier qui a passé à sec entre deux cylindres gravés et qui montre, en un léger relief, l'empreinte de cette gravure.

 

Gomme 
Les collectionneurs attachent une grande importance à ce que les timbres neufs aient encore au verso leur gomme d'origine, c'est à dire qu'ils soient encore gommés comme au moment où ils ont été émis. C'est un premier indice qu'ils n'ont été ni lavés ni truqués.

 

Gravé
Se dit d'un timbre imprimé en taille-douce. Les timbres gravés se reconnaissent à la finesse de leur impression et à la légère saillie de l'encre sur le papier.

 

Héliogravure
On appelle ainsi les timbres imprimés sur des planches obtenues par des moyens chimiques, après insolation naturelle ou artificielle. Ce procédé a fait son apparition philatélique en Bavière avec la série de 1914 à l'effigie du prince Louis III, alors régnant.

 

Impression sur raccord
L'impresssion sur raccord résult d'un décalage de la feuille au moment de l'impression du timbre. L'image du timbre se trouve plus ou moins sur le raccord entre deux timbres d'une même planche

 

Lithographié
Imprimé sur pierre. La couleur d'un timbre lithographié est en général moins vive, l'impression est moins nette et ne laisse au verso aucune trace de foulage.

 

mancoliste
Liste des timbres qui manquent à un collectionneur.

 

Marge
Espace non imprimé qui encadre un timbre non dentelé. On dit "court de marge d'un côté" un timbre qui n'a pas de marge de ce côté et cela diminue sa valeur.

 

Millésime
Année dans laquelle un timbre a été émis ou imprimé. Certains millésimes ne sont pas indiqués sur le timbre, mais sur une marge de feuille.

 

Neuf
Un timbre neuf n'est pas oblitéré et il faut aussi qu'il soit frais et de tout premier choix. La présence de la gomme d'origine doit être exigée quand un timbre est beaucoup plus cher à l'état neuf qu'à l'état oblitéré. Elle est d'ailleurs un premier indice qu'il n'a été ni touché ni lavé.

 

Oblitération
Cachet ou marque quelconque qui indique qu'un timbre a servi et ne peut plus être utilisé. Certaines oblitérations donnent une grande valeur à certains timbres, mais ne sont collectionnées que dans le pays d'origine de ces timbres. Les oblitérations à la plume sont les moins recherchées. Cependant lorsqu'on ne trouve pas un prix spécial pour les timbres O P, on pourra admettre qu'ils ont la même valeur que les timbres oblitérés.

 

Odontomètre
Instrument en carton ou en celluloïd, portant un graphique servant à mesurer les dentelures.

 

Offset
Procédé lithographique dans lequel la pierre est remplacée par une plaque de métal, du zinc le plus souvent. L'impression sur le papier se fait par décalquage sur un cylindre plastique, ce qui permet l'emploi de papiers très peu satinés.

 

Paire
Ensemble de deux timbres se tenant. La paire horizontale est davantage recherchée que la paire verticale.

 

Piqué
Synonyme de dentelé. De même, piquage est employé dans le même sens que dentelure.

 

Piquage à cheval
Résultat d'un dérèglement de l'unité de perforation lors de la fabrication des timbres poste. La dentelure se trouve plus ou moins décalée soit verticalement soit horizontalement. Il faut dse défier des faux piquages à cheval appliqués sur des timbres modernes non dentelé .

 

Planche
Ensemble des clichés, généralement d'une même valeur, sur lesquels on imprime les timbres par feuilles entières. Lorsque ces planches sont numérotées, le même numéro est reproduit sur tous les timbres de la feuille.

 

Pointillé
Se dit d'un papier qui présente une impression plus ou moins visible de petits points rapprochés, formant une espèce de semis grisâtre.

 

Poreux
Se dit d'un papier à trame apparente, mou et généralement assez épais.

 

Provisoire
Timbre ou émission faite occasionnellement par suite du manque d'une ou plusieurs valeurs postales. La brièveté de leur existence leur confère souvent une certaine rareté.

 

Réimpression
Tirage fait, alors qu'un timbre n'est plus en cours, sur la planche qui a servi à imprimer ce timbre.

 

Report
Opération qui consiste, soit à décalquer l'image d'une gravure pour la reproduire sur une pierre lithographique ou sur un bloc de métal, soit à reporter sur zinc (Offset), par un procédé photographique, le texte et les clichés ayant été préalablement imprimés ou montés (Typons) sur cellophane.

 

Service
Timbres avec lesquels sont affranchies dans certains pays les correspondances des fonctionnaires admises en franchise.

 

Signature
Mention faite, au bas d'un timbre, du nom du dessinateur, du graveur ou de l'imprimeur.

 

Surcharge
Inscription apposée sur un timbre et qui a pour objet d'en modifier la valeur ou la destination.

 

Taxe
Timbre ou vignette apposée sur les correspondances non ou insuffisamment affranchies.

 

Teinté
Se dit d'un papier qui a reçu une teinte de fond avant l'impression de la vignette-timbre.

 

Tête bêche
Etat de deux timbres tenant l'un à l'autre dont l'un est à l'envers par rapport à l'autre. Le tête-bêche est dit, horizontal lorsque les timbres sont à côté l'un de l'autre, vertical lorsque l'un est au dessus de l'autre.

 

Typographié
Se dit d'un timbre imprimé en typographie, c'est-à-dire sur des caractères ou des clichés en relief. Le signe distinctif de cette impression est le foulage, empreinte légère qu'on remarque au verso.

 

Usé
Se dit d'un timbre qui a servi et qui est oblitéré.

 

Vergé
Se dit d'un papier bâtonné dans la pâte. A défaut d'indication contraire, la vergure est horizontale.