Retour
Suzanne

 

Suzanne Noël (1878-1954)


vente anticipée : Oblitération 1er jour à Paris au carré d'Encre et Laon le 2 et 3 mars 2018
Vente générale : 5 mars 2018
Retrait de la vente : 31 décembre 2018
Valeur faciale : 0.95 €
Dentelure : Dentelé 13¼
Couleur : Quadrichromie
Mode d'impression : Héliogravure
Quantite émis : 800.016.
Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier : N° 5203
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,48 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,25 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 

Informations sur le visuel
Suzanne Noël est représentée, au cours d'une opération de reconstruction faciale.

 

Un peu d'histoire

Suzanne Noël, née Suzanne Gros

Rien ne prédestinait Suzanne Gros, née en 1878 dans une famille bourgeoise du nord de la France, à embrasser une carrière de médecin.C'est poussée par son premier mari, le docteur Henri Pertat, que la jeune femme entreprend en 1905 des études de médecine, et devient interne des hôpitaux en 1912. Le conflit mondial qui éclate en août 1914 l'empêche de soutenir sa thèse, mais va lui permettre de mettre en pratique les connaissances en matière de chirurgie maxillo-faciale acquises avant-guerre auprès du Pr Morestin, spécialiste de chirurgie réparatrice à l'hôpital du Val-de-Grâce.
La Première Guerre mondiale voit en effet apparaître un nouveau type de blessés, les fameuses « gueules cassées », Suzanne Noël s'efforce de les réparer, appliquant et perfectionnant sur le terrain les techniques de chirurgie plastique qui lui permettent de remodeler crânes et mâchoires, et de rendre visage humain à ces hommes parfois atrocement défigurés.