Retour
Viaduc

 

Viaduc de Viaur - Tarn-Aveyron


vente anticipée : Oblitération 1er jour à Paris au carré d'Encre et place du Ségala, 81190 Tanus le 6 et 7 juillet 2018
Vente générale : 9 juillet 2018
Retrait de la vente : 30 avril 2019
Valeur faciale : 0.95 €
Graveur : Sarah Bougault
Dentelure : Dentelé 13 x 12¾
Couleur : polychromie
Mode d'impression : Héliogravure
Quantite émis : 800.000.
Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier : N° 5247
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,58 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,25 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 

Informations complémentaires

Le viaduc du Viaur

est un ouvrage ferroviaire commencé en 1896 et achevé en 1902, qui franchit la profonde vallée du Viaur entre Rodez et Albi. Ce pont avait pour objectif de permettre à la voie ferrée Carmaux-Rodez de désenclaver le Ségala. En 1887, la construction du viaduc du Viaur fait l'objet d'un concours . C'est celui de la Société de construction des Batignolles et de son ingénieur Paul Bodin (dont le portrait figure sur le cachet d'oblitération) qui est retenu. Long de 460 m et haut de 116 m avec un arc central de 220 m d'envergure, le viaduc du Viaur a nécessité 3 800 tonnes d'acier, dont 160 tonnes de rivets sertis à la main, 4 000 m3 de maçonnerie et 50 tonnes de peinture.
La Société de construction des Batignolles et Paul Bodin ont construit plusieurs ouvrages métalliques dans le monde et notamment le viaduc du Faux-Namti, dans la province du Yunnan, en Chine.
Source communiqué de presse de la Poste © Max Assié