Retour
Madame

 

Madame de Maintenon 1635-1719


vente anticipée : Oblitération 1er jour à Paris au carré d'Encre et à Niort(79) Musée Bernard d’Agesci le 28 et 29 juin 2019
Vente générale : 1 juillet 2019
Valeur faciale : 1.05 €
Dentelure : Dentelure ovale
Couleur : Quadrichromie
Mode d'impression : Héliogravure
Quantite émis : 700.000.
Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier : N° 5337
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,63 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,30 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 

Informations complémentaires

Madame de Maintenon

Rien ne semblait prédestiner Françoise d'Aubigné à devenir l'épouse morganatique du roi de France Louis XIV. Quand elle voit le jour fin novembre 1635, c'est sur les murs de la conciergerie que s'ouvrent les yeux de la future Madame de Maintenon : sa mère loge en effet à côté de la prison royale de Niort où est détenu son père, Constant d'Aubigné. Dorénavant orpheline, sans dot, elle accepte en 1652 d'épouser le poète Scarron, qui la laisse veuve à vingt-cinq ans non sans lui avoir transmis un solide bagage culturel qu'elle va s'attacher à faire fructifier.Grâce à Madame de Montespan, maîtresse de Louis XIV, qu'elle a rencontrée chez un ami commun, Françoise d'Aubigné devient en 1669 gouvernante des enfants illégitimes du roi. Après la disgrâce progressive de Madame de Montespan, compromise dans l'affaire des poisons, et la mort de la reine Marie-Thérèse en 1683, Madame de Maintenon règne seule sur le coeur du monarque.En octobre 1683, Louis XIV épouse Madame de Maintenon. Si ce mariage demeure secret, l'ascendant de Madame de Maintenon sur le Roi-Soleil est désormais patent. Surnommée par le monarque « Votre Solidité », elle l'encourage à davantage de dévotion. En 1686, Louis XIV finance pour elle la création à Saint-Cyr d'un pensionnat pour les jeunes filles nobles dans le besoin , c'est là qu'elle se retire à la mort du roi, en 1715, avant d'y mourir le 15 avril 1719.
source ©La Poste