Retour
Abbaye

 

Abbaye de Conques


Vente générale : 18 décembre 1947
Retrait de la vente : 19 septembre 1948
Valeur faciale : 15 f
Graveur : Pierre Gandon
Dessinateur ou mise en page: Pierre Gandon
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : brun orange
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 22.700.000
Catalogue Yvert et Tellier : N° 792
Catalogue Maury : N° 792
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 1,06 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 0,63 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,18 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 

Informations complémentaires

Abbaye de Conques

Cette abbaye a été construite à partir de 1041 par l'abbé Odolric à l'emplacement de l'ancien ermitage de Dadon (819). Depuis 1994, l'intérieur est décoré avec des vitraux de Pierre Soulages, un enfant du pays.
Abbaye bénédictine jusqu'en 1537, elle fut ensuite placée sous la responsabilités de chanoines séculiers. Depuis 1873, l'abbatiale est confiée aux frères de l'ordre de Prémontré. Elle est actuellement un prieuré de l'abbaye Saint-Martin-de-Mondaye elle reste surtout célèbre pour son tympan et son trésor comprenant des pièces d'art uniques de l'époque carolingienne, dont la statue-reliquaire de sainte Foy.
Abandonnée depuis la Révolution, Conques fut en quelque sorte redécouverte en 1837 par Prosper Mérimée, alors inspecteur des Monuments historiques. Le trésor et le grand portail avaient été conservés intacts par les habitants, mais l'église dut cependant subir des consolidations. En 1911, un musée fut construit par les Monuments historiques pour abriter le plus fameux trésor du Moyen Âge qui soit parvenu jusqu'à nous. Les reliques de sainte Foy, retrouvées en 1875, ont été reconnues, et, depuis 1878, le pèlerinage a été remis en honneur.