Retour
Lamartine

 

Lamartine (1790-1869) poète, romancier et dramaturge


Vente générale : 5 avril 1948
Retrait de la vente : 19 septembre 1948
Valeur faciale : 1 f + 1 f
Graveur : René Cottet
Dessinateur ou mise en page: Paul Pierre Lemagny
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : vert
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 2.000.000
Catalogue Yvert et Tellier : N° 795
Catalogue Maury : N° 795
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,38 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 0,25 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,35 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 

Informations complémentaires

Alphonse de Lamartine

(Alphonse Marie Louis de Prat de Lamartine), né le 21 octobre 1790 et mort à Paris le 28 février 1869 est un poète, romancier, dramaturge et prosateur en même temps qu'un homme politique français qui participa à la Révolution de février 1848 et proclama la Deuxième République. Il est l'une des grandes figures du romantisme en France.
Il passe son enfance à Milly petit village près de Mâcon, qui nourrira son inspiration poétique. Il publie en 1823, les Nouvelles Méditations poétiques et La Mort de Socrate, ou encore, en juin 1830, les Harmonies poétiques et religieuses après avoir été élu à l'Académie française en 1829.
En 1830, il décide d'entrer en politique en se ralliant à la monarchie de Juillet mais échoue à la députation. Il joue un rôle important au moment de la Révolution de 1848, proclamant la République, et assure pendant trois mois le poste de chef du gouvernement provisoire, mais se retire de la politique après sa lourde défaite, n'obtenant que 0,26 % des suffrages lors de l'élection présidentielle qui porte au pouvoir Louis-Napoléon Bonaparte le 20 décembre 1848.
Lourdement endetté, il vend à regrets le domaine de Milly en 1860 et écrit des oeuvres alimentaires comme de nombreuses compilations historiques. Alphonse de Lamartine meurt en 1869
Il reste l'un des plus grands poètes français du XIXe siècle.