Retour
Raymond

 

Raymond Poincaré (1860-1934) Président de la République de 1913 à 1920


Vente générale : 27 mai 1950
Retrait de la vente : 16 décembre 1950
Valeur faciale : 15 f
Graveur : Pierre Gandon
Dessinateur ou mise en page: Pierre Gandon
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : bleu noir
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 3.825.000
Catalogue Yvert et Tellier : N° 864
Catalogue Maury : N° 864
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,15 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 0,09 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,09 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 

Informations complémentaires

Raymond Poincaré

10ème président de la République française du 18 février 1913 au 18 février 1920.
À trente-six ans, il a déjà été trois fois ministre. En juin 1899, le président de la République Émile Loubet le pressent comme président du Conseil. Mais il n'arrive pas à mettre d'accord les différentes tendances républicaines pour composer un gouvernement.
Alors que le mandat présidentiel d'Armand Fallières touche à sa fin, Poincaré se présente comme candidat à l'élection présidentielle de janvier 1913.
Il est élu le 17 janvier 1913 au deuxième tour. Son élection souleva l'enthousiasme. À Paris, des drapeaux tricolores étaient promenés, on chanta la Marseillaise. Fin 1917, il nomme Clemenceau, qu'il n'apprécie guère mais dont il admire la fermeté de caractère, comme président du Conseil.
Face à l'Allemagne, qui refuse de payer les « réparations de guerre », Raymond Poincaré a recours à la force, faisant occuper la Ruhr. Mais sa politique de rigueur budgétaire le rend impopulaire et, en 1924, après la victoire du Cartel des gauches, il doit présenter sa démission. Il meurt à Paris en 1934, il est inhumé à Nubécourt (Meuse), dans son département natal