Retour
André

 

André Chénier (1762-1794) poète


Vente générale : 10 juillet 1950
Retrait de la vente : 16 décembre 1950
Valeur faciale : 5 f + 2 f
Graveur : Gabriel Antonin Barlangue
Dessinateur ou mise en page: Gabriel Antonin Barlangue
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : lilas
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 1.200.000
Catalogue Yvert et Tellier : N° 867
Catalogue Maury : N° 867
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 3,25 €
Valeur marchande timbre avec charnière : 1,69 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 3,13 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 

Informations complémentaires

André Marie de Chénier

Né à Constantinople le 30 août 1762. Passionné par l'antiquité et la poésie classique, il fréquente les milieux littéraires et aristocratiques parisiens et compose des vers mythologiques selon le goût de son temps. C'est pendant cette période (1783-1790) qu'André Chénier a composé, et le plus souvent ébauché, la plupart de ses poésies, poèmes didactiques. Mais il ne publia presque rien de son vivant ne paraîtront que «le Jeu de paume» (dédié à David), et «les Suisses de Châteauvieux».
Il participe à la défense de Louis XVI avec Malesherbes. Devenu suspect, il doit quitter Paris au lendemain du 10 août 1792. Arrêté à Passy le 7 mars 1794 il est emmené à la prison Saint Lazare et condamné à mort par le Tribunal révolutionnaire. Il meurt guillotiné à Paris le 7 Thermidor de l'an II (25 juillet 1794) à l'âge de 31 ans.