Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 11/01/2024

Visages impressionnistes

Portrait de petite fille de Armand Guillaumin


D´après une photo de Hervé Lewandowski

Timbre : Adhésif



Voir tous les timbres adhésifs de l'année 2016

Listage des timbres de l'année 2016

 

Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre et Belfort le 2 avril 2016
Cachet premier jour créé par : Sylvie Patte et Tanguy Besset

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre et Belfort le 2 avril 2016
Vente générale : 4 avril 2016
Retrait de la vente : 30 avril 2018
Valeur faciale : Sans (Validité permanente)
Valeur fiducière à la date d'émission : 0.70 €
Affranchissement le plus courant : Validité permanente
Mise en page : Sylvie Patte et Tanguy Besset

Dentelure : Dentelé 11
Couleur : Quadrichromie
Mode d'impression : Offset
Format du timbre : 24 x 38 mm
Quantité émis : 3.000.000.
Présentation : Carnet autocollant de 12 timbres
Bande phosphore : 1 barre à droite
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 1266
Catalogue Spink / Maury France : N° 1269
Catalogue Michel : N° FR 6422
Catalogue Scott : N° FR 5015
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,58 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,15 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Peintres, sculpteurs, tableaux, architects

 


Informations sur le sujet du timbre
Visages impressionnistes

Armand Guillaumin

était un peintre, lithographe et dessinateur français, né le 16 février 1841 à Paris, et mort le 26 juin 1927 à Orly. Il fut l’un des premiers et des plus fidèles participants du groupe des impressionnistes. Ses paysages de la Creuse, notamment ceux des alentours de Crozant, se rangent parmi ses œuvres les plus prisées. Il a rencontré Paul Cézanne et Camille Pissarro à l’Académie Suisse et a participé au Salon des refusés de 1863. Il a participé à six des huit expositions des peintres impressionnistes. Il s’est marié en 1887 avec Marie-Josephine Gareton, enseignante au lycée Fénelon, originaire de la Creuse. Ils ont eu quatre enfants. En 1892, il a gagné 100 000 francs-or à la Loterie nationale, ce qui lui a permis de se consacrer à la peinture. À partir de 1893, il a loué régulièrement une maison à Crozant où il a fréquenté les peintres de l’École de Crozant.
Source : divers documents internet dont Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 9 402 127 fois depuis le 1er mai 2022