Fermer

LOUIS PASTEUR 1822-1895

D'après photo Institut Pasteur/Musée Pasteur - photo Atelier Nadar

Timbre : Feuille


Listage des timbres de l'année 2022

 

Oblitération 1er jour au carré d'Encre 3 bis rue des Mathurins et Musée Pasteur, maison natale de Pasteur, salle Touzet, 39100 Dôle du 4 au 6 février 2022
Cachet premier jour créé par : Patrick Dérible

 

Premier jour : Oblitération 1er jour au carré d'Encre 3 bis rue des Mathurins et Musée Pasteur, maison natale de Pasteur, salle Touzet, 39100 Dôle du 4 au 6 février 2022
Vente générale : 7 février 2022
Valeur faciale : 13.92 €
Affranchissement : Lettre Prioritaire 20g pour la France, Andorre et Monaco
Graveur : Pierre Bara

Création : Patrick Dérible

Département concerné par ce timbre : Jura

Dentelure : Dentelé
Couleur : brun et vert
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 135 x 143 mm
Quantite émis : 58.750.
Présentation : Feuille de 12 timbres
Bande phosphore : 1 barre à droite

 


Timbres présentants : Les Médecins, chirurgiens, biologiste

 


Informations sur le sujet du timbre

Louis Pasteur

Ses découvertes ont bouleversé les conceptions de la pathologie infectieuse, influencé la chimie biologique et créé de nouvelles méthodes industrielles, faisant de ce travailleur infatigable l’une des figures mondiales les plus célèbres de la science. Né en 1822 à Dole, Louis Pasteur, reçu à l’École normale supérieure de Paris (1843). Nommé doyen de la faculté des sciences de Lille (1854), Pasteur se penche sur le mécanisme des fermentations. Il établit le rôle et la spécificité de l’action des micro-organismes et montre que la « génération spontanée » des microbes n’existe pas. En 1865, il dépose le brevet de son procédé de conservation des vins par chauffage à l’abri de l’air sous le nom de « pasteurisation », une invention appliquée aujourd’hui à tous les aliments dans le monde entier. Pionnier de la microbiologie, Pasteur prouve que les microbes, parfois porteurs de maladie, se diffusent partout dans l’eau, l’air, sur les objets, la peau. Il isole le staphylocoque, le streptocoque et le pneumocoque. Bouleversant le savoir de son époque par la découverte des germes et de leur rôle, Pasteur a l’idée d’utiliser des agents infectieux pour obtenir l’immunisation de maladies, comme le choléra des poules ou le charbon des moutons, et met au point des vaccins. Après nombre de difficultés, il teste sur l’homme, avec succès, son vaccin contre la rage (1885). Jusqu’à sa mort en 1895, il dirigera l’Institut qui porte à jamais son nom.
Source © La Poste - Fabien Azire

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 1995009 fois depuis le 1er mai 2022