Fermer

Téléphérique de l'aiguille du Midi


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1956

Listage des timbres de l'année 1956

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Chamonix le 6 octobre 1956

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Chamonix le 6 octobre 1956
Vente générale : 8 octobre 1956
Retrait de la vente : 23 février 1957
Valeur faciale : 18 f
Graveur : René Cottet

Dessinateur : René Cottet

Département concerné par ce timbre : Haute-Savoie

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : bleu noir
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm (vignette 21,45 x 36 mm bords externes des filets)
Quantite émis : 2.200.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : Courant / moderne - N° 1079
Catalogue Spink / Maury : Courant / moderne - N° 1079
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,88 €
Valeur marchande timbre neuf avec charnière : 0,50 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,56 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Paysages

 


Informations sur le sujet du timbre
Téléphérique de l'aiguille du Midi 

Le téléphérique de l'aiguille du Midi (Image Wikipédia)

 

Le téléphérique de l'aiguille du Midi

est situé sur le territoire de Chamonix-Mont-Blanc en Haute-Savoie et relie la station à 1 038 mètres d'altitude à l'aiguille du Midi à 3 776 mètres. La ligne actuelle a été ouverte en 1955
Le premier tronçon, ouvert en 1954, mesure 2 553 mètres et possède trois pylônes de ligne de respectivement 70, 40 et 25 mètres de hauteur. Il relie le centre-ville de Chamonix-Mont-Blanc au plan de l'Aiguille à 2 317 mètres d'altitude, soit une dénivelée totale de 1 279 mètres. Le trajet s'effectue en 6 à 8 minutes à la vitesse de 7 à 10 m/s dans une cabine pouvant accueillir 75 passagers.
Le second tronçon, ouvert en 1955, s'étend sur 2 867 mètres. Il relie le plan de l'Aiguille, au niveau de l'arrivée du premier tronçon, au piton nord de l'aiguille du Midi à 3 777 mètres, soit un dénivelé total de 1 470 mètres.
Le trajet est cette fois réalisé via une unique portée, sans aucun pylône intermédiaire, ce qui est le cas depuis sa construction et un exploit pour l'époque
La gare d'arrivée du téléphérique héberge un restaurant « Le 3842 », deuxième plus haut restaurant d'Europe, ainsi qu'une cafétéria.
À l'arrivée, une passerelle permet de gagner le piton central que l'on peut explorer via des galeries percées dans la roche. De là, un ascenseur de 66 mètres conduit à une vitesse de 3,7 m/s vers le sommet de l'aiguille, à l'altitude de 3 842 mètres.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

 

Cette page a été visitée 1939417 fois depuis le 1er mai 2022