Fermer

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Beynac-Cazenac le 19 octobre 1957

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Beynac-Cazenac le 19 octobre 1957
Vente générale : 21 octobre 1957
Retrait de la vente : 18 février 1961
Valeur faciale : 18 f
Graveur : Charles Mazelin

Dessinateur : Charles Mazelin

Département concerné par ce timbre : Dordogne

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : bleu et brun lilas
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm (vignette 21,45 x 36 mm bords externes des filets)
Quantite émis : 92.855.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : Courant / moderne - N° 1127
Catalogue Spink / Maury : Courant / moderne - N° 1127
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,09 €
Valeur marchande timbre neuf avec charnière : 0,05 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,05 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Villes, places, rues

 


Informations sur le sujet du timbre

Beynac-et-Cazenac

est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. En 1827, les communes de Beynac et de Cazenac ont fusionné sous le nom de Beynac-et-Cazenac.
Beynac est le siège de l'une des quatre anciennes baronnies du Périgord.
Comprise dans l'aire urbaine de Sarlat-la-Canéda, la commune de Beynac-et-Cazenac est implantée en bordure de la Dordogne, à 10 kilomètres au sud-ouest de Sarlat-la-Canéda.
La première mention historique de Beynac date de 1115, époque où Maynard de Beynac, fait un don aux religieuses de Fontevrault. Simon de Montfort s'emparera du château à la fin du XIIe siècle, mais les Beynac récupéreront leur château grâce à l'intervention de Philippe Auguste en 1217. Le château restera en possession de la famille jusqu'en 1761, époque du mariage de Marie Claude de Beynac avec Christophe de Beaumont. C'est avec Marie Claude de Beynac que s'éteindra la branche originelle. L'une de ses descendantes vendra le château en 1961. C'est l'un des plus beaux fleurons de l'architecture médiévale
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

 

Cette page a été visitée 1980615 fois depuis le 1er mai 2022