Fermer

 

Gaston Moutardier (1889-1944) héros de la résistance


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1959

Listage des timbres de l'année 1959

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Comines le 24 avril 1959

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Comines le 24 avril 1959
Vente générale : 27 avril 1959
Retrait de la vente : 18 septembre 1959
Valeur faciale : 30 f
Graveur : Pierre Munier

Dessinateur : Raoul Serres

Département concerné par ce timbre : Nord
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : lilas rose et violet foncé
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm (vignette 21,45 x 36 mm bords externes des filets)
Quantité émis : 3.100.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Bande phosphore : Sans
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 1202
Catalogue Spink / Maury France : N° 1202
Catalogue Michel : N° FR 1246
Catalogue Scott : N° FR 919
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,30 €
Valeur marchande timbre neuf avec charnière : 0,19 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,16 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Grands résistants de la seconde guerre

 


Informations sur le sujet du timbre
Gaston Moutardier (1889-1944) héros de la résistance 

Gaston Moutardier (Image Wikipédia)

 

Gaston Moutardier

né le 4 mars 1889 à Comines, mort le 6 juillet 1944 à Amiens, est un résistant français.
La guerre survient alors qu'il est affecté aux PTT de la Somme. En juillet 1940, après l'armistice, il réorganisa les services postaux du département. Il gravit tous les échelons de la hiérarchie jusqu'à devenir en 1943 directeur départemental des P.T.T. du département de la Somme, à Amiens.
C'est alors qu'il entra clandestinement dans le mouvement Résistance PTT dont il devint le dirigeant régional ainsi qu'au mouvement Libération-Nord. Il transmit aux Alliés des renseignements sur les installations allemandes et les rampes de lancement de V1 qui permirent l'opération Crossbow. Il fournit les plans et schémas des installations de télécommunications de l'ennemi et mit au point un plan de sabotage des câbles téléphoniques qui fut appliqué avec un succès total.
Le 8 mars 1944, suspectés depuis longtemps d'activités clandestines, Gaston Moutardier et son adjoint Cyrille Werbrouck furent arrêtés par la Gestapo. Torturé, Gaston Moutardier ne parle pas. Comparaissant devant le Tribunal militaire allemand d'Amiens, le 6 juillet 1944, ils furent condamnés à mort et immédiatement exécutés dans les fossés de la Citadelle d'Amiens.
Source : divers documents internet dont Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 8 898 958 fois depuis le 1er mai 2022