Fermer

 

Croix rouge

Valentin Haüy (1745-1822)


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1959

Listage des timbres de l'année 1959

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Saint-Just-en-Chaussée le 5 décembre 1959

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Saint-Just-en-Chaussée le 5 décembre 1959
Vente générale : 7 décembre 1959
Retrait de la vente : 21 mai 1960
Valeur faciale : 25 f + 10 f
Graveur : Jules Piel

Dessinateur : Jules Piel

Département concerné par ce timbre : Oise
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : bleu et noir
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm (vignette 21,45 x 36 mm bords externes des filets)
Quantité émis : 1.700.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Bande phosphore : Sans
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 1227
Catalogue Spink / Maury France : N° 1227
Catalogue Michel : N° FR 1271
Catalogue Scott : N° FR B338
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,70 €
Valeur marchande timbre neuf avec charnière : 0,40 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,56 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Croix Rouge

 

Informations complémentaires

Valentin Haüy

En assistant à un spectacle de jeunes aveugles à la Foire de Saint Ovide, où ces derniers, affublés de costumes ridicules, sommés de jouer de la musique et de franchir des obstacles, sont moqués pour faire rire le public. Profondément choqué par ces scènes, il décide de se mobiliser et de leur rendre leur dignité en leur apprenant à lire et à écrire. Ayant observé la grande sensibilité au toucher de certaines personnes aveugles, fit donc  fabriquer un alphabet avec des lettres de taille supérieure et s’en servit pour gaufrer des feuilles de papier cartonné. Il testa d’abord ce procédé auprès d’un jeune mendiant aveugle François Lesueur. Très rapidement, celui-ci apprend à lire, à composer des phrases et à maîtriser l’orthographe. 
Fort de son procédé innovant, Valentin Haüy fonde l’Institution des Enfants Aveugles en 1785, la première école gratuite accueillant des enfants aveugles. Celle-ci est financée par la Société Philanthropique jusqu’en 1791, année de la nationalisation de l’institution qui devient l'INJA (Institution Nationale des Jeunes Aveugles). La finalité de l’école est à la fois d’instruire les élèves et de leur apprendre un travail manuel. Grâce à sa méthode ingénieuse, ses jeunes élèves aveugles acquièrent des rudiments d’orthographe et de calcul.
Source museelouisbraille.com

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 8 930 610 fois depuis le 1er mai 2022