Fermer

 

Nouveau !! désormais vous pouvez déposer des annonces sur Timbres de France, toujours gratuitement, pour cela suivez ce lien
Annonces
Bonne journée
Armoiries
Timbre : Courant / moderne


 

Timbres de 1957-59 en nouveau franc

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Alger et Paris le 2 janvier 1960 

 

Armoiries d'Alger


Premier jour : Oblitération 1er jour à Alger et Paris le 2 janvier 1960 
Vente générale : 2 janvier 1960.
Retrait de la vente : 24 novembre 1962.
Valeur faciale : 15 c
Graveur : André Barré
Dessinateur : Robert Louis

Dentelure : 14 x 13½
Couleur : polychrome
Mode d'impression : Typographie
Quantite émis : 143.760.000
Catalogue Yvert et Tellier : N° 1232
Catalogue Spink / Maury : N° 1232
Valeur marchande timbre neuf : 0,19 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,05 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les armoiries

 


Alger

est la capitale de l'Algérie et en est la ville la plus peuplée.
Située au bord de la mer Méditerranée, la ville donne son nom à la wilaya dont elle est le chef-lieu. La ville d'Alger est en fait constituée de plusieurs communes et n'a ni personnalité juridique, ni structure d'administration en propre.
L'unité urbaine d'Alger comptait 2 481 788 habitants selon l'Office national des statistiques algérien d'après le dernier recensement de 2008. Alger est la première agglomération du Maghreb.
Elle fut fondée au IVe siècle av. J.-C., comme comptoir phénicien en pays berbère, sous le nom d'Ikosim. Elle sera occupée par les Romains, les Vandales, les Byzantins et les Arabes puis au début du Moyen Âge par la tribu berbère des Beni-Mezghana. C'est le souverain berbère de la dynastie ziride Bologhine ibn Ziri, au milieu du Xe siècle qui fondera l'Alger actuelle, sous son nom El-Djazaïr ou Lezzayer, employé encore de nos jours pour la désigner en arabe et en berbère. Elle ne prend son rôle de capitale de l'Algérie qu'à partir de 1515. Elle est alors une des cités les plus importante de la mer Méditerranée entre le XVIe siècle et le début du XIXe siècle, pratiquant le corso, et à laquelle les puissances maritimes versent un impôt pour le passage de leur flotte. Son rôle de capitale du pays sera confirmée lors de la colonisation française où elle devient le siège du gouverneur général de l'Algérie.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française

 

 

 

 

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net