Fermer

 

Maurice Ripoche (1895-1944) héros de la résistance


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1960

Listage des timbres de l'année 1960

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Paris le 26 mars 1960 

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 26 mars 1960 
Vente générale : 28 mars 1960
Retrait de la vente : 10 septembre 1960
Valeur faciale : 30 c
Graveur : Charles Mazelin

Dessinateur : André Spitz

Département concerné par ce timbre : Paris
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : violet et lilas
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm (vignette 21,45 x 36 mm bords externes des filets)
Quantité émis : 3.300.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Bande phosphore : Sans
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 1250
Catalogue Spink / Maury France : N° 1250
Catalogue Michel : N° FR 1298
Catalogue Scott : N° FR 961
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,63 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,40 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Grands résistants de la seconde guerre

 

Informations complémentaires

Héros de la résistance

de gauche à droite : Edmond Debeaumarché, Pierre Masse, Maurice Ripoche, Léonce Vieljeux et l'abbé René Bonpain
Source : divers documents internet dont Wikipédia

Informations sur le sujet du timbre

Maurice Ripoche

(27 mai 1895, Paris - 18 ou 20 juillet 1944, Cologne) est un résistant français fondateur du mouvement Ceux de la Libération (CDLL).
Ingénieur I.C.A.M de la promotion 1915, il fut pilote pendant la Première Guerre mondiale et dirigeant de l'entreprise Ripoche de fours électriques. Alors qu'éclate la Seconde Guerre mondiale, n'étant pas mobilisable, il revient comme capitaine aviateur. Il fait partie de ceux qui veulent faire quelque chose, après l'armistice, contre les occupants. Noré a un tabac à Paris et les premières réunions se tiennent là, et c'est là que le nom Ceux de la Libération fut trouvé. Bientôt le mouvement essaime en Manche, en Seine-et-Marne, dans l'Aube et doit s'organiser et mettre en place un service action sous la responsabilité du colonel Schimpf. Un temps son centre de commandement se trouve à la Turmellière, château de Montfaucon-Montigné qu'il a acquis mais qui est découvert le 9 octobre 1941. Il déplace celui-ci à Lyon, mais le fréquent passage de la Ligne de démarcation pose problème, c'est après l'un de ces voyages qu'il fut arrêté en décembre 1942 à Paris, une tentative de libération de Maurice Ripoche fut tentée en soudoyant ses gardiens, mais elle échoua. Transféré à la prison de Derendorf, il fut jugé et condamné à mort en mai 1944, décapité en juillet.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 9 352 397 fois depuis le 1er mai 2022