Fermer

 

Nouveau !! désormais vous pouvez déposer des annonces sur Timbres de France, toujours gratuitement, pour cela suivez ce lien
Annonces
Bonne journée
Pierre
Timbre : Courant / moderne


 

Héros de la résistance

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Ribérac le 26 mars 1960 

 

Pierre Masse (1879-1942) héros de la résistance


Premier jour : Oblitération 1er jour à Ribérac le 26 mars 1960 
Vente générale : 28 mars 1960.
Retrait de la vente : .10 septembre 1960
Valeur faciale : 20 c
Graveur : René Cottet

Dessinateur : André Spitz
Département concerné par ce timbre : Dordogne
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : rose et lilas rose
Mode d'impression : Taille douce
Quantite émis : 3.300.000
Catalogue Yvert et Tellier : N° 1249
Catalogue Spink / Maury : N° 1249
Valeur marchande timbre neuf : 0,44 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,34 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Héros de la résistance

 


Pierre Masse (1879-1942) héros de la résistance 

Pierre Masse (Image Wikipédia)

 

Pierre Masse

Docteur en droit et premier secrétaire de la Conférence des avocats en 1906, il est élu député de l'Hérault en 1914.
 En 1919, il abandonne la vie parlementaire pour se consacrer à sa carrière professionnelle, il siège au conseil de l'Ordre de 1928 à 1934.
L'année 1939 voit son retour en politique : il est élu sénateur de l'Hérault et adhère au groupe de la gauche démocratique. Le 10 juillet 1940 à Vichy, il tente vainement, avec Jean Boivin-Champeaux, d'obtenir de Pierre Laval l'inscription dans la nouvelle Constitution de la garantie des libertés individuelles.
En octobre 1940 il accepte d'être l'avocat de l'auteur dramatique, Henry Bernstein, grossièrement diffamé pour ses origines juives. Sa brillante plaidoirie lui fait une publicité redoutable.
En février 1941, Pierre Masse reçoit une circulaire adressée à tous les parlementaires leur demandant de préciser s'ils sont d'ascendance juive. Dans une seconde lettre adressée au maréchal Pétain, il exprime avec vigueur son refus d'être traité en « Français de la deuxième catégorie ».
Arrêté en août 1941, il est interné à Drancy, puis à Compiègne. Le 30 septembre 1942, il est déporté à Auschwitz où il disparaît au cours du mois d'octobre.

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française

 

 

 

 

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net