Fermer

 

Abbé René Bonpain (1908-1945) résistant et homme d'Église


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1960

Listage des timbres de l'année 1960

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Dunkerque le 26 mars 1960 

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Dunkerque le 26 mars 1960 
Vente générale : 28 mars 1960
Retrait de la vente : 10 septembre 1960
Valeur faciale : 50 c
Graveur : Jean Pheulpin

Dessinateur : André Spitz

Département concerné par ce timbre : Nord
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : olive et brun rouge
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm (vignette 21,45 x 36 mm bords externes des filets)
Quantité émis : 3.300.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Bande phosphore : Sans
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 1252
Catalogue Spink / Maury France : N° 1252
Catalogue Michel : N° FR 1300
Catalogue Scott : N° FR 963
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,90 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,73 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Grands résistants de la seconde guerre

 

Informations complémentaires

Héros de la résistance

de gauche à droite : Edmond Debeaumarché, Pierre Masse, Maurice Ripoche, Léonce Vieljeux et l'abbé René Bonpain
Source : divers documents internet dont Wikipédia

Informations sur le sujet du timbre

René Bonpain, dit L'Abbé Bonpain

est un résistant et homme d'Église français né le 15 octobre 1908 à Dunkerque (Nord) et mort fusillé le 30 mars 1943 à Bondues (Nord).
Lorsqu'en septembre 1939 la guerre éclate, l'Abbé est mobilisé et rejoint son unité à Seboncourt dans l'Aisne mais, démobilisé en 1940, après la débâcle, il rentre à Dunkerque et s'engage, par patriotisme, dans la Résistance la même année. En juin 1942 il entre au service du réseau de renseignement résistant Alliance, le plus important réseau dépendant de l'Intelligence Service britannique.
En novembre 1942 le chef de l'organisation locale, Louis Herbeaux, et son adjoint, Jules Lanery, sont arrêtés par la Geheime Feldpolizei, la police allemande. Refusant de s'enfuir, craignant que des innocents soient pris en otages, l'Abbé Bonpain est arrêté à la maison des vicaires, rue Pasteur, le 19, et immédiatement incarcéré dans les caves du siège de la police allemande installée villa Duflos
Le 19 mars 1943, l'Abbé Bonpain est condamné à mort par le tribunal allemand siégeant à Lille.Il est exécuté en même temps que ses compagnons le 30 mars 1943 à 17 heures au Fort de Bondues. La nouvelle de la mort de l'Abbé soulève l'indignation de la population dunkerquoise et le 13 avril 1943, un service funèbre est célébré à l'église Saint-Martin de Dunkerque, les Allemands ayant refusé qu'il soit effectué à Rosendaël, en présence d'une assistance considérable. L'Abbé est inhumé au cimetière de Dunkerque
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 10 261 827 fois depuis le 1er mai 2022