Fermer

Nicolas Boileau (1636-1711) poète, écrivain et sa maison à Auteuil


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1960

Listage des timbres de l'année 1960

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Paris le 11 juin 1960 

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 11 juin 1960 
Vente générale : 13 juin 1960
Retrait de la vente : 26 novembre 1960
Valeur faciale : 20 c + 10 c
Graveur : Charles Mazelin

Dessinateur : Charles Mazelin

Département concerné par ce timbre : Paris

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : vert et vert bleu
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40 x 26 mm (vignette 36 x 21,45 mm bords externes des filets)
Quantite émis : 1.600.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : Courant / moderne - N° 1259
Catalogue Spink / Maury : Courant / moderne - N° 1259
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,50 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,46 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Ecrivains, philosophes, historiens, poêtes

 


Informations sur le sujet du timbre

Nicolas Boileau

né le 1er novembre 1636 à Paris et mort le 13 mars 1711 à Paris, est un poète, écrivain et critique français
Les premiers écrits importants de Boileau sont les Satires (composées à partir de 1657 et publiées à partir de 1666), inspirées des Satires d'Horace et de Juvénal. Il y attaque ceux de ses contemporains qu'il estime de mauvais goût, comme Jean Chapelain, Philippe Quinault ou encore Georges de Scudéry. Au contraire, il est un admirateur de Molière et, plus tard, de La Fontaine et de Jean Racine. Les sept premières satires, qui paraissent en 1666, obtiennent un succès considérable
Parvenu à l'âge de la maturité, il compose ses Épîtres, parues de 1669 à 1695 dans un style peut-être plus mûr et plus serein. Il commence la même année son Art poétique ainsi que Le Lutrin, oeuvre entreprise sur un défi du président de Lamoignon où Boileau fait référence à Accurse.
Il est l'un des chefs de file du clan des Anciens dans la querelle des Anciens et des Modernes, une polémique littéraire qui oppose deux courants antagonistes sur leurs conceptions culturelles. Comme poète, Boileau entreprend de définir le goût, et cherche à fixer d'une manière claire et précise les lois et les ressources de la poésie classique. Prenant modèle auprès des grands poètes de l'Antiquité, qu'il défend et qu'il admire, il travaille avec une lente rigueur et cherche à ne pas être injuste dans ses satires.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer