Fermer

 

Honoré Daumier (1808-1879)


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1961

Listage des timbres de l'année 1961

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Marseille et Paris le 20 mai 1961

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Marseille et Paris le 20 mai 1961
Vente générale : 23 mai 1961
Retrait de la vente : 18 novembre 1961
Valeur faciale : 45 c + 10 c
Graveur : Georges Bétemps

Dessinateur : Charles Mazelin

Département concerné par ce timbre : Bouches-du-Rhône
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : violet brun et vert foncé
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40 x 26 mm (vignette 36 x 21,45 mm bords externes des filets)
Quantité émis : 1.600.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Bande phosphore : Sans
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 1299
Catalogue Spink / Maury France : N° 1299
Catalogue Michel : N° FR 1353
Catalogue Scott : N° FR B354
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,94 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,88 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Peintres, sculpteurs, tableaux, architects

 

Informations complémentaires
Personnages célébres Du Guesclin, Pierre Puget, Coulomb, Général Drouot, Honoré Daumier et Guillaume Apollinaire
Source : divers documents internet dont Wikipédia

Informations sur le sujet du timbre

Honoré Victorin Daumier

né le 26 février 1808 à Marseille et mort le 10 février 1879 à Valmondois, est un graveur, caricaturiste, peintre et sculpteur français, dont les oeuvres commentaient la vie sociale et politique en France au XIXe siècle.
En 1830 il commence une carrière de caricaturiste politique, en faisant des lithographies pour la revue satirique La Caricature où il connaît le succès pour ses portraits des politiciens de la monarchie de Juillet. En 1832 à cause de sa caricature de Louis-Philippe représenté en Gargantua, il est condamné à six mois de prison et cinq cents francs d'amende.
Daumier expose une de ses premières peintures Le Meunier, son fils et l'âne au Salon de 1849. Suivront plusieurs tableaux dans un style proche du réalisme social de Gustave Courbet, il fait aussi plusieurs toiles sur le thème de Don Quichotte.
Ses peintures n'ont jamais été estimées de son vivant, un an avant sa mort elles sont regroupées (au nombre de 94) avec 200 dessins pour une exposition chez Durand-Ruel, que préside Victor Hugo.
En 1878 est organisée dans la galerie Durand-Ruel la première exposition rétrospective de ses oeuvres. Il meurt le 10 février 1879
La ville de Marseille lui a rendu hommage en érigeant un buste en bronze au pied de l'Hôtel-Dieu
Source : divers documents internet dont Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 8 214 607 fois depuis le 1er mai 2022