Fermer

Château de Saint Germain en Laye


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1966

Listage des timbres de l'année 1966

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Saint-Germain-en-Laye le 17 juin 1967

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Saint-Germain-en-Laye le 17 juin 1967
Vente générale : 19 juin 1967
Retrait de la vente : 22 janvier 1971
Valeur faciale : 70 c
Graveur : Robert Cami

Dessinateur : Robert Cami

Département concerné par ce timbre : Yvelines

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : brun carmin et bleu
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40 x 26 mm ( image 36 x 21,45 mm bords externes des filets)
Présentation : Feuille de 50 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : Courant / moderne - N° 1501
Catalogue Spink / Maury : Courant / moderne - N° 1501
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,11 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,05 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Chateaux, ponts, cathédrales, églises, villas

 


Informations sur le sujet du timbre

Résidence royale depuis Louis VI le Gros

Saint-Germain-en-Laye fut à la fois un séjour de plaisance et un lieu de pouvoir des rois de France. De nombreux édits royaux ou traités ont été signés à Saint-Germain-en-Laye, jusqu'au traité de 1919 qui mit officiellement fin à la guerre avec l'Autriche. Saint Louis résida souvent ici et nous légua la chapelle gothique. François Ier construisit, sur les fondations du vieux château de Charles V, un palais Renaissance. Henri II et Henri IV bâtirent à côté un second édifice, dit le Château-Neuf, qui était situé à l'emplacement de l'actuel Pavillon Henri IV. Le Roi-Soleil naquit à Saint-Germain en 1638 et y passa, à partir de 1666, l'essentiel des premières années de son règne personnel, avant son installation à Versailles en 1682. Même un roi d'Angleterre en exil vécut là avec toute sa cour ! Louis XIV prêta en effet le Château-Vieux (celui de François Ier) à Jaques II Stuart à la fin du XVIIe siècle.

 

 

 

 

 

 

 

Cette page a été visitée 1959073 fois depuis le 1er mai 2022