Fermer

Paul Gauguin (1848-1903) «Arearea»


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1968

Listage des timbres de l'année 1968

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Paris le 21 septembre 1968

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 21 septembre 1968
Vente générale : 23 septembre 1968
Retrait de la vente : 27 septembre 1969
Valeur faciale : 1 f
Graveur : Claude Durrens

Dessinateur : Claude Durrens

Département concerné par ce timbre : Paris

Dentelure : 12½ x 13
Couleur : polychrome
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 52 x 40,85 mm
Quantite émis : 8.567.000
Présentation : Feuille de 25 timbres
Catalogue Yvert et Tellier : Courant / moderne - N° 1568
Catalogue Spink / Maury : Courant / moderne - N° 1568
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,15 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,11 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Peintres, sclupteurs, architectes, tableaux, vitraux

 


Informations sur le sujet du timbre

Arearea de Paul Gauguin

est représentative de ces oeuvres où rêve et réalité se côtoient.
Au premier plan, on trouve plusieurs motifs, sans doute observés car récurrents dans les tableaux de cette période. Il s'agit des deux femmes assises au centre, de l'arbre qui découpe le plan du tableau et du chien rouge. Le ciel a disparu, la succession de plans vert, jaune, rouge forme l'armature de la composition.
Dans la scène du second plan, inventée, des femmes rendent un culte à une statue. Gauguin a agrandi un petit motif maori à la dimension d'un grand bouddha et il imagine un rite sacré. L'ensemble donne lieu à un univers d'enchantement harmonieux et mélancolique, où les hommes vivent sous la protection des dieux au milieu d'une nature luxuriante, dans une Polynésie archaïque et idéalisée.
Entre 1886 et 1891, Gauguin vit principalement en Bretagne (à l'exception d'un voyage au Panama et en Martinique en 1887 et 1888) où il est le centre d'un groupe de peintres expérimentaux connus comme l'école de Pont-Aven.
En 1891, ruiné, Gauguin s'embarque pour la Polynésie et s'installe à Tahiti où il espère pouvoir fuir la civilisation européenne et tout ce qui est artificiel et conventionnel. Il passera désormais toute sa vie dans ces régions tropicales, d'abord à Tahiti puis dans les Îles Marquises.

 

 

 

 

 

 

Fermer