Fermer

 

Colonel Denfert-Rochereau, 100ème anniversaire du siège de Belfort


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1970

Listage des timbres de l'année 1970

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Belfort le 14 novembre 1970

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Belfort le 14 novembre 1970
Vente générale : 16 novembre 1970
Retrait de la vente : 19 novembre 1971
Valeur faciale : 45 c
Graveur : Robert Cami

Dessinateur : Robert Cami

Département concerné par ce timbre : Territoire-de-Belfort
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : rouge brun gris olive et bleu foncé
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 52 x 31 mm (image 48x27 mm bords externes des filets)
Quantité émis : 7.200.000
Présentation : Feuille de 25 timbres
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 1660
Catalogue Spink / Maury France : N° 1660
Catalogue Michel : N° FR 1731
Catalogue Scott : N° FR 1291
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,14 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,10 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Thème militaire, défilé, service, batailles

 

Informations complémentaires

Aristide Denfert-Rochereau

Nommé chef du service du génie à Belfort en 1864, Denfert-Rochereau demande et obtient la construction d’un fort sur le plateau de Bellevue (à l’actuel emplacement du cimetière) et le renforcement des redoutes en terre aménagées aux Perches par le général Lecourbe lors du siège de 1815. Il a compris que Les Basses et Hautes-Perches sont le point faible de la place : elles dominent la citadelle dont elles ne sont éloignées que de 900 m. En 1867, une commission spéciale présidée par le général Charles Frossard a d’ailleurs conclu que « qui tenait les Perches tenait Belfort » et a recommandé leur fortification. Denfert-Rochereau sera conscient de la nécessité de tenir coûte que coûte ce site stratégique lorsque le siège de la ville débutera. Il est célèbre pour avoir dirigé la défense de Belfort durant la guerre franco-allemande de 1870, ce qui lui a valu le surnom de « Lion de Belfort ».
Source Wikipédia

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 9 849 029 fois depuis le 1er mai 2022