Fermer

 

Journée du timbre, Relais de Poste


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1973

Listage des timbres de l'année 1973

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour le 24 mars 1973

 

Premier jour : Oblitération 1er jour le 24 mars 1973
Vente générale : 26 mars 1973
Retrait de la vente : 5 octobre 1973
Valeur faciale : 50 c + 10 c
Graveur : Eugène Lacacque
Dessinateur : Eugène Lacacque
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : turquoise
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40 x 26 mm ( image 36 x 21,45 mm bords externes des filets)
Quantité émis : 5.550.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 1749
Catalogue Spink / Maury France : N° 1749
Catalogue Michel : N° FR 1824
Catalogue Scott : N° FR B470
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,14 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,11 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Journée du timbre, fête du timbre

 

Informations complémentaires

Le relais de poste

est le lieu où étaient tenus prêts des chevaux frais pour les cavaliers (et plus tard pour les voitures hippomobiles), afin de permettre une vitesse maximale à la communication par courrier.
- Louis XI crée des relais de poste et le service des chevaucheurs du Roi en 1464 (par l'édit de Luxies).
- Louis XII met le service à la disposition du public en 1506.
- En 1630, Louis XIII nomme des maîtres de courriers agréés, chargés d'améliorer le fonctionnement des postes et protéger les responsables des relais de la concurrence déloyale.
- Sous Louis XIV, le réseau routier français est réparé, modernisé et fortement développé. En 1672, est créée la ferme générale des postes.
- Sous le Premier Empire (1804-1814), on compte près de 1 400 relais de poste et 16 000 chevaux frais disponibles à travers la France
- En 1827, la Poste aux lettres et la Poste aux chevaux sont officiellement unifiées. Les relais de poste se transforment petit à petit en écuries, pour permettre la poursuite de l'acheminement du courrier avec des chevaux frais, en auberges pour la restauration du personnel des Postes et des voyageurs, et en gîtes pour leur hébergement. De nombreux établissement actuels trouvent encore leur origine dans un relais de poste.
- Concurrencés par le chemin de fer, dont le réseau s'étend rapidement sous le Second Empire et dont la vitesse surpasse celle de la malle-poste – les relais de poste voient leur fréquentation baisser. Ils sont officiellement supprimés en 1873.
Source Wikipédia

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 8 894 213 fois depuis le 1er mai 2022