Fermer

Georges
Timbre : Courant / moderne


 

Personnages célèbres

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Paris le 18 février 1978

 

Georges Bernanos (1888-1948) écrivain


Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 18 février 1978
Vente générale : 20 février 1978.
Retrait de la vente : 15 septembre 1978.
Valeur faciale : 1 f + 20
Graveur : Jacques Gauthier
Dessinateur : Jacques Gauthier
Département concerné par ce timbre : Paris

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : olive brun-jaune et bleu-gris
Mode d'impression : Taille douce

Quantite émis : 3.000.000
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier Timbres français : N° 1987
Catalogue Maury Timbres français : N° 1990
Valeur marchande timbre neuf : 0,41 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,38 €

 

NOTE : La valeur marchande est le produit des différentes cotes sur lesquelles est appliqué un coefficient réducteur de 70% (ce qui représente la valeur réelle du timbre en cas de vente)

 


Timbres présentants : Les Ecrivains, philosophes, historiens, poêtes

 


Georges Bernanos (1888-1948) écrivain 

Georges Bernanos (Image Wikipédia)

 

Georges Bernanos

né à Paris , le 20/02/1888 mort à : Neuilly-surSeine , le 05/07/1948 est un écrivain français.
Au seuil de la quarantaine, de se consacrer entièrement à la littérature. Il obtient le Prix Femina en 1929 pour «La Joie» puis connaît sa plus grande fécondité littéraire lors de son séjour à Majorque entre 1934 et 1937.
Bernanos s'installe aux Baléares en 1934, en partie pour des raisons financières. Il y écrit «Le Journal d'un curé de campagne». Publié en 1936, il est couronné par le Grand prix du roman de l'Académie française.
Surpris par la guerre d'Espagne, il revient en France puis s'embarque pour le Paraguay et le Brésil, où il achève en 1940 «Monsieur Ouine».
Lorsque la guerre éclate en Europe, il multiplie les articles dans la presse brésilienne et devient l'un des plus grands animateurs spirituels de la Résistance française.
En juin 1945, il vient poursuivre ce combat dans la France libérée, et écrit pour la presse de la Libération. Il passe ses dernières années en Tunisie où il compose l'un de ses chefs-d'oeuvre «Dialogues de Carmélites», qui depuis sont joués sur toutes les scènes du monde.

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

 

Philatélie Française

 

 

inscrit au Hit-Parade de www.philatelistes.net