Fermer

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Saint-Saturnin le 10 juin 1978

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Saint-Saturnin le 10 juin 1978
Vente générale : 17 juin 1978
Retrait de la vente : 22 juin 1979
Valeur faciale : 1 f
Graveur : Claude Durrens

Dessinateur : J M Winckler
Département concerné par ce timbre : Puy-de-Dôme

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : noir
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm ( image 21,45 x 36 mm bords externes des filets)
Présentation : Feuille de 50 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier : Courant / moderne - N° 1998
Catalogue Spink / Maury : Courant / moderne - N° 2002
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,18 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,08 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Chateaux, ponts, cathédrales, églises, villas

 


Informations sur le sujet du timbre

L'église de Saint-Saturnin

Construite au XIIe siècle entre 1150 et 1157, l'église de Saint-Saturnin est la plus petite (32m de long) des cinq églises romanes majeures d'Auvergne, édifice clunisien d'inspiration monastique.
Elle est construite en arkose blonde, à l'exception des éléments décoratifs polychromés en pierre volcanique.
Un examen attentif du lieu montre que l'on n'accède pas directement à la nef : une zone de transition la sépare du monde extérieur (le narthex) beaucoup plus petit que celui de Notre-Dame du Port à Clermont-Ferrand.
C'est une des rares églises à avoir échappé à la destruction de la flèche de son clocher octogonal à la Révolution.
A l'intérieur belle répartition des volumes architecturaux. Les chapiteaux, en lave, sont sobres et décorés de feuillages sauf pour quatre d'entre eux, dits figuratifs, représentant des personnages ou des animaux, décoration souvent utilisée à l'époque romane.
Dans le coeur, un retable en bois doré datant du XVIIIe siècle, repose sur un autel tombeau du XIXe siècle.
En descendant à la crypte, on peut  admirer une Pièta, en calcaire polychrome datant de la fin de XVe siècle et une tête du Christ (dit Christ aux outrages) en calcaire, datant du XIIe siècle.
Joyau de l'art roman auvergnat, l'église de Saint-Saturnin forme un ensemble original, différent des autres églises romanes sur le plan décoratif mais identique sur le plan architectural.

 

 

 

 

 

 

 

Cette page a été visitée 2022581 fois depuis le 1er mai 2022