Fermer

 

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Paris le 19 mai 1979

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 19 mai 1979
Vente générale : 21 mai 1979
Retrait de la vente : 7 décembre 1979
Valeur faciale : 1 f
Graveur : Cécile Guillame

Dessinateur : Cécile Guillame

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : grenat et carmin
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm ( image 21,45 x 36 mm bords externes des filets)
Quantité émis : 7.000.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 2049
Catalogue Spink / Maury France : N° 2054
Catalogue Michel : N° FR 2153
Catalogue Scott : N° FR 1649
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,18 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,11 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Chateaux, ponts, cathédrale, églises, villas

 

Informations complémentaires

Le Palais-Royal

est un ensemble monumental (palais, jardin, galeries, théâtre) au nord du palais du Louvre dans le 1er arrondissement de Paris, est un haut lieu de l’histoire de France et de la vie parisienne.
Construit par Richelieu en 1628, le Palais-Cardinal, donné au roi Louis XIII en 1636, sert de résidence à la régente Anne d'Autriche (1601-1666) et au jeune Louis XIV enfant pendant les troubles de la Fronde et devient le Palais-Royal.
Donné en apanage à Philippe d'Orléans en 1692, il devient le palais des Orléans. Le Régent y réside.Louis-Philippe d'Orléans , qui deviendra roi des Français en 1830, y voit le jour le 6 octobre 1773. Le futur Philippe Égalité y réalise en 1780 une grandiose opération immobilière conduite par l'architecte Victor Louis, en encadrant le jardin de constructions uniformes et de galeries qui vont devenir pendant un demi-siècle, par leurs cafés, restaurants, salons de jeu et autres divertissements, le rendez-vous à la mode d’une société parisienne élégante et souvent libertine. La fermeture des maisons de jeu y mettra fin en 1836.
Restitué aux Orléans en 1814, mis à la disposition du roi Jérôme sous le Second Empire, il est affecté à partir de 1871 à différentes administrations de la République. Il abrite aujourd’hui le Conseil d'État, le Conseil constitutionnel, le Tribunal des conflits et le ministère de la Culture.
Source Wikipédia

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 9 440 450 fois depuis le 1er mai 2022