Fermer

 

Croix Rouge

Eglise du Sacré Cœur Audincour
Fernand Léger «La Paix»


D'après Fernand Léger

Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1981

Listage des timbres de l'année 1981

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Audincourt et Argentan le 5 décembre 1981

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Audincourt et Argentan le 5 décembre 1981
Vente générale : 7 décembre 1981
Retrait de la vente : 8 octobre 1982
Valeur faciale : 1 f 60 + 30 c
Prix de vente : 1f 90 dont une surtaxe de 0.30 c au profit de la Croix-Rouge
Dessinateur : Pierre Forget

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Héliogravure
Format du timbre : 40 x 26 mm ( image 36 x 21,45 mm bords externes des filets)
Quantité émis : 4.000.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 2176
Catalogue Spink / Maury France : N° 2181
Catalogue Michel : N° FR 2296
Catalogue Scott : N° FR B540
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,25 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,24 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Croix Rouge

 

Informations complémentaires
Croix Rouge 

Fernand Léger (Image Wikipédia)

 

Le timbre a pour thème un vitrail réalisé par Jean Barillet maître verrier qui a produit l'ensemble des dix-sept vitraux conçus par Fernand Léger et ayant pour thème la Passion,
Source : divers documents internet dont Wikipédia

Informations sur le sujet du timbre

Fernand Léger

peintre français, naît le 4 février 1881 à Argentan. Il décède le 17 août 1955 à Gif-sur-Yvette. Fernand Léger est admis en 1903 à l’École des Arts Décoratifs de Paris tout en fréquentant l’Académie Julian et le musée du Louvre. Il passe par différentes phases liées à l’impressionnisme, au néo-impressionnisme et au fauvisme. La plupart des peintures de Léger exécutées avant 1910 sont perdues ou détruites par l'artiste lui-même.
Fortement marqué par Paul Cézanne, représenté au Salon d’Automne de 1907, il se distingue du cubisme de Picasso et de Braque par une recherche systématique de contrastes de formes poursuivie jusqu’en 1914. Deux tableaux emblématiques «Les Toits de Paris» et «l'Etude pour La Femme en bleu», tous deux de 1912, restituent parfaitement cette quête.
Source : divers documents internet dont Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 9 827 080 fois depuis le 1er mai 2022