Fermer

Max-Pol Fouchet (1913-1980) écrivain


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1983

Listage des timbres de l'année 1983

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Saint-Vaast-la-Hougue le 30 avril 1983

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Saint-Vaast-la-Hougue le 30 avril 1983
Vente générale : 2 mai 1983
Retrait de la vente : 11 mai 1984
Valeur faciale : 1 f 80 + 40 c
Graveur : Pierre Forget

Dessinateur : Pierre Forget

Département concerné par ce timbre : Manche

Dentelure : Dentelé 13
Couleur : rouge et noir
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm ( image 21,45 x 36 mm )
Quantite émis : 3.000.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier : Courant / moderne - N° 2282
Catalogue Spink / Maury : Courant / moderne - N° 2285
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,26 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,24 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les Ecrivains, philosophes, historiens, poêtes

 


Informations sur le sujet du timbre

Max-Pol Fouchet

né le 1er mai 1913 à Saint-Vaast-la-Hougue (Manche) et mort le 22 août 1980 à Avallon (Yonne), est un poète, écrivain, critique d'art et homme de télévision français.
À partir de 1939, il fonde, avec Charles Autrand, et anime la revue Fontaine, revue mensuelle de la poésie et des lettres françaises, qui groupe des écrivains résistants à Alger et qui deviendra rapidement sous l'Occupation, la tribune de la Résistance intellectuelle française. En 1942, il publie Liberté de Paul Éluard. Parallèlement, il donne à la RTF des chroniques de littérature et d'art.
De retour en France au début des années 1950, il participe aux premiers pas de la télévision. Il crée ainsi, avec Pierre Desgraupes et Pierre Dumayet, les émissions culturelles Lectures pour tous, le Fil de la vie et surtout Terre des Arts, série qui inaugure de 1964 à 1974 le documentaire sur l'art à l'ORTF.
Dans les années 1970, il fait partie du « comité de sélection » de la société de vente par correspondance Le Grand Livre du Mois. Lors de la sortie du livre L'Archipel du Goulag, il s'oppose à l'auteur, notamment lors d'un numéro de l'émission Italiques et soutient Jean-Edern Hallier.
Durant sa carrière, il sera aussi journaliste à VSD, professeur d'histoire de l'art, homme de radio et archéologue.
Mort le 22 août 1980 d'un accident vasculaire cérébral à l'hôpital d'Avallon, il est enterré le 25 août au cimetière de Vézelay, sous une simple dalle sur laquelle est écrit « Il aima la liberté »
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

 

Cette page a été visitée 1939334 fois depuis le 1er mai 2022