Fermer

 

Marianne du bicentenaire

Timbre : Courant / moderne


Marianne du bicentenaire

 

 

 

Vente générale : 21 mai 1990.
Valeur faciale : 2 f 10
Graveur : Claude Jumelet

Dessinateur : Louis Briat

Dentelure : Non dentelé verticalement et dentelé 13 horizontalement
Couleur : vert
Mode d'impression : Taille douce
Bande phosphore : 1 bande
Catalogue Yvert et Tellier : N° 2627
Catalogue Spink / Maury : N° 2628
Valeur marchande timbre neuf : 0,26 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,06 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Les timbres du type Marianne

 


En janvier 1989, un concours est ouvert à tous, dans le cadre du renouvellement du timbre-poste d'usage courant et du bicentenaire de la Révolution française. Plus de 700 projets sont reçus. Un jury retient après sélection, sept maquettes. Ces dernières sont présentées à l'exposition philatélique mondiale Philexfrance 89.
Le président François Mitterrand retient la maquette, composée sur ordinateur de Louis Briat, professeur à l'École supérieure des arts décoratifs. Le graveur Claude Jumelet est dans l'obligation d'adapter la maquette aux impératifs de l'impression taille-douce.
Appelée officiellement la « Marianne du Bicentenaire », elle paraît à l'occasion du changement de tarif prévu pour le 1er janvier 1990.
Pour la première fois, Marianne regarde de face. « Les trois bandes verticales et la cocarde suffisent à affirmer le caractère républicain de l'effigie. Pour la coiffure, j'ai voulu suggérer plus que montrer le bonnet, afin de donner au visage un caractère aussi contemporain que possible » précise Louis Briat.
Le timbre sans valeur faciale, à validité permanente, apparaîtra en 1993.

 

 

 

 

 

Fermer