Fermer

 

Marianne du bicentenaire

Marianne de Briat 2F50


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1991

Listage des timbres de l'année 1991

 

 

Vente générale : septembre 1991
Retrait de la vente : 15 octobre 1993
Valeur faciale : 2 f 50
Affranchissement le plus courant : Lettre 20g pour la France, Andorre et Monaco
Graveur : Claude Jumelet

Dessinateur : Louis Briat

Dentelure : Non dentelé verticalement et dentelé 13 horizontalement
Couleur : rouge
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 20 x 26 mm ( image 15 x 23 mm)
Quantité émis : Pas d'information fiable
Présentation : Rouleau de 300 timbres
Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 2719
Catalogue Spink / Maury France : N° 2717
Catalogue Michel : N° FR 2859C
Catalogue Scott : N° FR 2201
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,33 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,08 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Mariannes

 

Informations complémentaires
Choisie par François Mitterrand La Marianne du Bicentenaire est une série de timbres d'usage courant émis en janvier 1990 en France, pour le bicentenaire de la Révolution. Ils remplacèrent la série des Liberté de Gandon d'après Delacroix et ont été remplacés par la Marianne du 14 juillet.
Source : divers documents internet dont Wikipédia

Informations sur le sujet du timbre
En janvier 1989, un concours est ouvert à tous, dans le cadre du renouvellement du timbre-poste d'usage courant et du bicentenaire de la Révolution française. Plus de 700 projets sont reçus. Un jury retient après sélection, sept maquettes. Ces dernières sont présentées à l'exposition philatélique mondiale Philexfrance 89.
Le président François Mitterrand retient la maquette, composée sur ordinateur de Louis Briat, professeur à l'École supérieure des arts décoratifs. Le graveur Claude Jumelet est dans l'obligation d'adapter la maquette aux impératifs de l'impression taille-douce.
Appelée officiellement la « Marianne du Bicentenaire », elle paraît à l'occasion du changement de tarif prévu pour le 1er janvier 1990.
Pour la première fois, Marianne regarde de face. « Les trois bandes verticales et la cocarde suffisent à affirmer le caractère républicain de l'effigie. Pour la coiffure, j'ai voulu suggérer plus que montrer le bonnet, afin de donner au visage un caractère aussi contemporain que possible » précise Louis Briat.
Le timbre sans valeur faciale, à validité permanente, apparaîtra en 1993.
Source : divers documents internet dont Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 9 675 365 fois depuis le 1er mai 2022