Fermer

 

Centre Georges Pompidou 20ème anniversaire


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 1997

Listage des timbres de l'année 1997

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Paris le 31 janvier 1997

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 31 janvier 1997
Vente générale : 3 février 1997
Retrait de la vente : 7 novembre 1997
Valeur faciale : 3 f
Graveur : Jacky Larrivière

Dessinateur : Jean Paul Cousin

Département concerné par ce timbre : Paris
Dentelure : 12½ x 13
Couleur : vert bleu et rouge
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40 x 26 mm ( image 36 x 21,45 mm )
Quantité émis : 8.325.294
Présentation : Feuille de 50 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 3044
Catalogue Spink / Maury France : N° 3032
Catalogue Michel : N° FR 3187
Catalogue Scott : N° FR 2554
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,34 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,08 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Chateaux, ponts, cathédrale, églises, villas

 


Informations sur le sujet du timbre
En 1969, le président Georges Pompidou décide de doter la France d’un lieu inédit : un centre d’art et de culture qui puisse accueillir à la fois le Musée national d’art moderne et contemporain, une grande bibliothèque publique, un centre de création industrielle et un centre de recherche et de création musicale, réunis dans un seul et unique bâtiment situé au cœur de la capitale.
Ses concepteurs, les deux architectes Renzo Piano et Richard Rogers, ont pensé le bâtiment du Centre Pompidou comme un véritable organisme vivant, sa structure de verre et de métal traversée de lumière rappelle un cœur irrigué de monumentales artères aux couleurs vives et primaires, il est par ailleurs construit dans l’un des quartiers les plus anciens de la capitale, le plateau Beaubourg, cœur battant de Paris depuis le Moyen Âge.
Afin de conférer souplesse d’utilisation et flexibilité aux volumes, tous les systèmes (aération, électricité, eau), ainsi que les circulations (ascenseurs, monte-charges, escalators), sont rejetés à l’extérieur et sont identifiés par un code couleur. Rien n’est caché, toutes les entrailles sont visibles depuis l’extérieur. Quant à l’ossature, elle est conçue comme un jeu de construction géant. Les éléments se répètent, s’assemblent et s’imbriquent, formant un engrenage régulier métallique, peint en blanc et complètement ouvert
Source Texte original de timbres de France

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 8 147 946 fois depuis le 1er mai 2022