Fermer

 

Sully Prudhomme (1839-1907) poète français, premier lauréat du prix Nobel de littérature en 1901


D'après photo Collection Roger·Viol let

Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2007

Listage des timbres de l'année 2007

 

Oblitération 1er jour à Paris le 15 septembre 2007
Cachet premier jour créé par : Claude Perchat

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 15 septembre 2007
Vente générale : 17 septembre 2007
Retrait de la vente : 28 avril 2008
Valeur faciale : 1.30 €
Affranchissement le plus courant : Lettre Prioritaire jusqu'à 100gr pour la France, Andorre et Monaco
Graveur : Yves Beaujard

Création : Yves Beaujard

Département concerné par ce timbre : Paris
Dentelure : 13¼
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 30 x 40 mm
Quantité émis : Pas d'information fiable
Présentation : Feuille de 48 timbres
Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 4088
Catalogue Spink / Maury France : N° 4087
Catalogue Michel : N° FR 4307
Catalogue Scott : N° FR 3351
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 1,00 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,38 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Personnages inclassables

 


Informations sur le sujet du timbre

René Armand Prudhomme

qui souhaite devenir ingénieur, fait ses études au lycée Bonaparte, mais une crise d'ophtalmie le contraint à les interrompre. L'accueil favorable réservé à ses premiers poèmes au sein de la Conférence La Bruyère, société étudiante dont il est membre, encourage ses débuts littéraires.
Son premier recueil, Stances et Poèmes (1865) est loué par Sainte-Beuve et lance sa carrière. Il renferme son poème le plus célèbre, Le Vase brisé, élégante métaphore du coeur brisé par un chagrin d'amour :
Il crée par ailleurs en 1902 la Société des poètes français avec José-Maria de Heredia et Léon Dierx.
Sa santé avait été durablement ébranlée par la guerre de 1870. Sur la fin de sa vie, elle le contraignait à vivre quasiment reclus à Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine), souffrant d'attaques de paralysie et travaillant à La Vraie Religion selon Pascal (1905). Mort subitement le 6 septembre 1907, il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise à Paris.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 10 260 934 fois depuis le 1er mai 2022