Fermer

 

Paul Sérusier (1864-1927), Artiste peintre

La Barrière fleurie


Paul Sérusier/ Photo RMN, H. Lewandowski

Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2007

Listage des timbres de l'année 2007

 

Oblitération 1er jour à Paris le 14 octobre 2007
Cachet premier jour créé par : Bruno Ghiringhelli

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 14 octobre 2007
Vente générale : 15 octobre 2007
Retrait de la vente : 23 mai 2008
Valeur faciale : 0.86 €
Affranchissement le plus courant : Lettre Prioritaire jusqu'à 50gr pour la France, Andorre et Monaco
Dessinateur : Paul Sérusier
Mise en page : Valérie Besser

Département concerné par ce timbre : Paris
Dentelure : 13¼x13
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Héliogravure
Format du timbre : 52 x 40,85 mm (image 48 x 36,85 mm )
Quantité émis : Pas d'information fiable
Présentation : Feuille de 30 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 4105
Catalogue Spink / Maury France : N° 4104
Catalogue Michel : N° FR 4324
Catalogue Scott : N° FR 3297
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,79 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,31 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Personnages inclassables

 

Informations complémentaires
« La Barrière fleurie, Le Pouldu » Cette huile sur toile, réalisée en 1889, mesure 73,0 cm de hauteur et 60,5 cm de largeur. Visible au Musée d’Orsay à Paris.
« La Barrière fleurie, Le Pouldu » est une peinture de la période moderne appartenant au style post-impressionniste. Elle représente une scène du Pouldu, un lieu situé en Bretagne. Sérusier a passé une partie de l’été 1888 à Pont-Aven, en Bretagne, un village qui attirait alors beaucoup d’artistes français et étrangers. C’est probablement pendant cette période qu’il a été inspiré pour créer cette œuvre.
Source : divers documents internet dont Wikipédia

Informations sur le sujet du timbre

Paul Sérusier

né le 9 novembre 1864 à Paris et mort le 7 octobre 1927 à Morlaix, est un peintre postimpressionniste français, associé au mouvement des nabis. En 1885 il entre à l’Académie Julian. Il passe l’été 1888 à la pension Gloanec de Pont-Aven, en Bretagne, ville qui attire alors beaucoup d’artistes français et étrangers. Là, son attention se porte sur un petit groupe d’artistes qui gravitent autour d’Émile Bernard et de Paul Gauguin.
Il se rapproche d’eux et reçoit même une leçon gratuite de Paul Gauguin qui l’encourage à se débarrasser de la contrainte imitative de la peinture, à user de couleurs pures, vives, à ne pas hésiter à exagérer ses visions, et à donner à ses peintures sa propre logique décorative et symbolique. Avec ses proches, Pierre Bonnard, Maurice Denis, Henri-Gabriel Ibels et Paul-Élie Ranson, qui partagent ses idées, Sérusier forme un groupe, les nabis (« prophète » en hébreu). Ils se rencontrent régulièrement pour parler de théories de l’art, de symbolisme, d’occultisme et d’ésotérisme.
Source : divers documents internet dont Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 10 259 715 fois depuis le 1er mai 2022