Fermer

 

« La belle jardinière » du peintre Raphaël (1483-1520)


Timbre : Adhésif



Voir tous les timbres adhésifs de l'année 2008

Listage des timbres de l'année 2008

 

Cachet premier jour
Oblitération 1er jour à Paris le 26 janvier 2008

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris le 26 janvier 2008
Vente générale : 26 janvier 2008
Valeur faciale : Sans (Validité permanente)
Valeur fiducière à la date d'émission : 0.54 €
Affranchissement le plus courant : Lettre Prioritaire jusqu'à 20gr pour la France, Andorre et Monaco
Dessinateur : Raphaël
Création : Raphaël
Mise en page : Sylvie Patte et Tanguy Besset

Dentelure : 11
Couleur : Polychrome
Mode d'impression : Offset
Format du timbre : 24 x 38 mm
Quantité émis : Pas d'information fiable
Présentation : Carnet de 10 timbres autoadhésifs
Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 4139
Catalogue Spink / Maury France : adhésif N° 158
Catalogue Michel : N° FR 4360
Catalogue Scott : N° FR 3398
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,61 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,13 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Peintres, sculpteurs, tableaux, architects

 

Informations complémentaires
« La Belle Jardinière » ou La Vierge à l’Enfant avec le petit saint Jean-Baptiste est une peinture à l’huile sur panneau de bois réalisée par Raphaël entre 1505 et 1508. Elle mesure 122 x 80 cm et est actuellement exposée au Musée du Louvre à Paris. Elle représente la Vierge Marie assise sur un rocher, tenant l’Enfant Jésus debout contre elle tandis que le petit saint Jean-Baptiste, agenouillé sur la droite, le regarde intensément
Source : divers documents internet dont Wikipédia

Informations sur le sujet du timbre

Raffaello Sanzio, plus connu sous le nom de Raphaël

né le 6 avril 1483 à Urbino et mort le 6 avril 1520 à Rome, est un architecte et peintre de la Renaissance
A l'âge de 16 ans, il est déjà reconnu comme un peintre accomplit. Dès le début son style réaliste, expressif et emprunt d'une douceur particulière, remporte un vif succès.
A partir de 1503 il part travailler en Toscane. De Sienne il rejoint Florence, ville à l'activité artistique légendaire.
En 1508, son rêve se réalise enfin : il est appelé à Rome par le pape Jules II pour travailler sur des fresques monumentales destinées à décorer les appartements pontificaux du Vatican. Il doit collaborer alors dans un premier temps avec Sodoma, Lorenzo Lotto et Giovanni Bazzi, groupe de peintres florentins dirigés par Pérugin.
Cet énorme chantier n'empêchera pas le peintre de traiter en parallèle de nombreuses commandes de portraits ou de tableaux d'autels pour d'importants mécènes italiens. Son organisation en système d'atelier lui permettant de diriger simultanément les travaux sur plusieurs fronts à la fois. En 1520, Raphaël, âgé de 37 ans, est emporté par une fièvre fulgurante. Les nombreux dessins et carnets de croquis qu'il a laissé témoignent des incessantes recherches qu'il effectuait pour trouver la perfection dans la position des corps et dans la composition des tableaux. La modernité qu'il apporta à la peinture mis fin à la première renaissance pour entrer dans l'âge classique.
Source : divers documents internet dont Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 8 084 374 fois depuis le 1er mai 2022