Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 27/10/2023

Le vélocipède des origines à nos jours

Le Grand Bi


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2011

Listage des timbres de l'année 2011

 

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre, Bar-le-Duc, La Roche-sur-Yon et Plouay le vendredi 17 juin 2011.'
Vente générale : 20 juin 2011
Retrait de la vente : 30 mars 2012
Valeur faciale : 0.58 €
Affranchissement le plus courant : Lettre jusqu'à 20gr pour la France, Andorre et Monaco
Graveur : Pierre Albuisson

Création : Pierre Albuisson

Dentelure : 13
Couleur : Quadrichromie
Mode d'impression : Offset et Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm
Quantité émis : 1.700.000
Présentation : Bloc feuillet de 6 timbres
Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 4560
Catalogue Spink / Maury France : N° 4482
Catalogue Michel : N° FR 5134
Catalogue Scott : N° FR 4041f
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,46 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,23 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Avions, bateaux, trains,voitures, motos, vélos

 


Informations sur le sujet du timbre

Le Grand-bi

a vu le jour vers 1870 à Coventry en Angleterre, dans les usines de Rowley Turner et James Starley (qui sont à l'origine ensuite de la fameuse bicyclette de sécurité, puis de la création de la marque automobile Rover). Il doit son diminutif à deux pièces de monnaie en vigueur à l'époque et qui, mise l'une à coté de l'autre symbolise le Grand-bi, un Penny et un quart de Penny appelé Farthing. Ainsi, certains modèles pouvaient posséder une roue avant de plus d'1,50m de diamètre !
Les premiers Grand-bi furent tout d'abord fabriqués en bois et étaient bien évidemment très lourd. C'est en 1875 qu'un français, Jules Truffault, eu l'idée de réutiliser un vieux stock de fourreaux de sabres pour fabriquer l'armature du vélo : le cadre à tube creux était né ! Grâce à ce procédé, et à l'aide de rayons tendus en métal, le Grand-bi était devenu une machine de 'course' qui pour certains atteignaient moins de 11 kilogrammes et des vitesses culminant à 32 km/h.
Source https://www.weelz.fr

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 10 216 285 fois depuis le 1er mai 2022