Fermer

 

 

 

Vente générale : 23 juin 1939
Retrait de la vente : 5 octobre 1939
Valeur faciale : 70 c
Graveur : Marie Gaston-Gandon
Dessinateur : André Spitz

Département concerné par ce timbre : Bas-Rhin
Dentelure : Dentelé 13
Couleur : brun rouge
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 26 x 40 mm (vignette 21,45 x 36 mm bords externes des filets)
Quantité émis : 4.000.000
Présentation : Feuille de 50 timbres
Bande phosphore : Sans
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 443
Catalogue Spink / Maury France : N° 443
Catalogue Michel : N° FR 458
Catalogue Scott : N° FR 391
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,50 €
Valeur marchande timbre neuf avec charnière : 0,25 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,30 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Chateaux, ponts, cathédrale, églises, villas

 


Informations sur le sujet du timbre
Cathédrale de Strasbourg 

Cathédrale de Strasbourg (Image Wikipédia)

 

La cathédrale Notre-Dame de Strasbourg

Notre-Dame de Strasbourg est la plus vieille cathédrale gothique au monde. Sa flèche culmine à 142 mètres, ce qui en a fait la plus haute de tour du monde chrétien jusqu'en 1874. L'édifice repose sur des fondations de 1015, uniques au monde : la cathédrale est posée sur un socle de limon et d'argile renforcé par des pieux en bois enfoncés dans la nappe phréatique. Le chantier de la cathédrale actuelle commence sur les fondations de la construction précédente et ne s'achève que plusieurs siècles plus tard, en 1439
Le premier maître d'oeuvre attesté du chantier de la cathédrale est Erwin von Steinbach. Sa fonction de responsable du chantier de la cathédrale a été officialisée le 16 octobre 1284 dans un contrat avec la chancellerie de la ville.
L'horloge astronomique est la grande attraction de la cathédrale. Son jeu d'automates attire trois millions de curieux chaque année. Il est visible tous les jours à 12h30. L'horloge indique l'heure, les calendriers civil et religieux et des données astronomiques. Elle a précisément relevé une éclipse de lune le 28 mars 2006. Elle est installée dans un buffet du XVIe siècle, mais son mécanisme ne date que de 1842. Il est l'oeuvre du strasbourgeois Jean-Baptiste Schwilgué, génie autodidacte à la fois mathématicien, astronome et mécanicien. Aujourd'hui, un conseil scientifique et un horloger veillent sur l'horloge, qui est remontée tous les lundis.
Source : divers documents internet dont Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 8 871 183 fois depuis le 1er mai 2022