Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 09/11/2023

Alexandre Glais-Bizoin (1800-1877)


D’après photo J.L.Kokel, Nadar (1864) et collection F.Thomas.

Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2014

Listage des timbres de l'année 2014

 

Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre, à Siant Brieuc et Quintin les 15 et 16 mars 2014
Cachet premier jour créé par : Claude Perchat

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre, à Siant Brieuc et Quintin les 15 et 16 mars 2014
Vente générale : 17 mars 2014
Retrait de la vente : 28 nov 2014
Valeur faciale : 0.66 €
Affranchissement le plus courant : Lettre prioritaire de moins de 20gr pour la France, Andorre et Monaco
Graveur : Pierre Albuisson

Création : Pierre Albuisson

Département concerné par ce timbre : Côtes d'Armor
Dentelure : 13x13¼
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40,85 x 30 mm
Quantité émis : 1.500.000
Présentation : Feuille de 48 timbres
Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 4842
Catalogue Spink / Maury France : N° 4789
Catalogue Michel : N° FR 5796
Catalogue Scott : N° FR 4584
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,49 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,14 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Hommes politiques, militaires, rois, marchands

 


Informations sur le sujet du timbre

Alexandre Olivier Glais de Bizoin

également connu sous le nom de Glais-Bizoin, est né le 9 mars 1800 à Quintin et est décédé le 6 novembre 1877 à Saint-Brieuc. C’était un homme politique français, député des Côtes-du-Nord sous la Monarchie de Juillet, siégeant à l’extrême-gauche. Il a été élu député en juillet 1831 et a représenté la circonscription de Loudéac pendant 18 ans. Après avoir été battu aux législatives en mai 1849, il s’est retiré à Saint-Brieuc. Il a également été membre du Conseil général des Côtes-du-Nord et a été constamment réélu pendant toute la durée du règne de Louis-Philippe. Il a été un adversaire déterminé de la politique gouvernementale et s’est employé surtout à réclamer la diminution de l’impôt du sel et de la taxe sur les lettres, et la suppression du timbre des journaux.
Source : divers documents internet dont Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 9 800 726 fois depuis le 1er mai 2022