Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 16/11/2023

Edmond Locard (1877-1966)


D’après dessin André Dunoyer de Segonzac

Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2016

Listage des timbres de l'année 2016

 

Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre, Lyon, St-Chamont le 15 et 16 avril 2016
Cachet premier jour créé par : Claude Andréotto

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre, Lyon, St-Chamont le 15 et 16 avril 2016
Vente générale : 18 avril 2016
Retrait de la vente : 27 janvier 2017
Valeur faciale : 0.70 €
Affranchissement le plus courant : Lettre verte jusqu'à 20g pour la France, Monaco, Andorre 
Graveur : Claude Andréotto

Création : Claude Andréotto

Département concerné par ce timbre : Loire
Dentelure : 13¼
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 30 x 40.85 mm
Quantité émis : 1.000.320.
Présentation : Feuille de 48 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 5043
Catalogue Spink / Maury France : N° 4997
Catalogue Michel : N° FR 6427
Catalogue Scott : N° FR 5020
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,56 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,19 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Inventeurs, chercheurs, scientifiques

 


Informations sur le sujet du timbre
Edmond Locard (1877-1966) 

Edmond Locard (1877-1966) (Image Wikipédia)

 

Edmond Locard

Élève brillant, il passe de la pension Blanchoux au collège dominicain Saint-Thomas d'Aquin, à Oullins, dans la section des langues anciennes. Bachelier à 17 ans, mention lettres et sciences, il parle déjà 11 langues.
Il effectue des études de droit puis, sur les conseils de son père, étudie la médecine avec Louis Léopold Ollier, spécialiste de la chirurgie osseuse. À la mort d'Ollier, il devient l'élève d'Alexandre Lacassagne, professeur titulaire de la chaire de médecine légale de Lyon. Il obtient sa licence de droit en 1905
Il introduit la dactyloscopie à Lyon (étude des empreintes digitales) parallèlement aux méthodes de Bertillon (anthropométrie). En janvier 1910, il crée l'ancêtre du laboratoire de police dans les combles du Palais de justice de Lyon, permettant l'identification des criminels et résout en novembre de la même année sa première enquête grâce à la dactyloscopie.
Locard a rédigé Le Traité de Police Scientifique en 7 volumes. Cet ouvrage propose une méthodologie de cette nouvelle science et sert même à l'heure actuelle de base à tous les laboratoires de police scientifique du monde. Ce traité comprend une étude, entre autres, de l'enquête criminelle, des preuves de l'identité, des empreintes et de l'expertise de documents écrits. Il travaille au laboratoire jusqu'en 1954 (74 ans)
Source : divers documents internet dont Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 9 746 322 fois depuis le 1er mai 2022