Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 16/11/2023

Coeur Courrèges, coeur vert


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2016

Listage des timbres de l'année 2016

 

 

Vente générale : 23 mai 2016
Retrait de la vente : 27 janvier 2017
Valeur faciale : 3.00 €
Affranchissement le plus courant : Affranchissement complèmentaire
Création : Courrèges
Dentelure : 13
Couleur : jaune fluo
Mode d'impression : Offset
Format du timbre : 33 x 33 mm
Quantité émis : 30.000.
Présentation : Bloc feuillet de 5 timbres
Bande phosphore : sans
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 5050C
Catalogue Spink / Maury France : N° 5008
Catalogue Michel : N° FR 6446
Catalogue Scott : N° FR 4964b
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 2,63 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 1,38 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Cœur et La Saint Valentin

 


Informations sur le sujet du timbre

André Courrèges

né le 9 mars 1923 à Pau (Basses-Pyrénées), et mort le 7 janvier 2016 à Neuilly-sur-Seine, est un couturier français.
Il fonde son entreprise en 1961, et rencontre très rapidement le succès. Les vêtements sont construits, bâtis et témoignent de sa passion pour l'architecture. Il veut habiller la jeunesse et libérer la femme, pour cela, il supprime toutes les entraves qui composaient précédemment les toilettes féminines, guêpière, soutien-gorge, talons hauts… à la place il crée des combi-shorts, des tailleurs à larges poches, des pantalons et des pantacourts, des bottes plates, etc.
Promoteur de la minijupe et du pantalon pour les femmes, dès le début des années 1960 il crée une mode fonctionnelle, architecturée, symbole de son époque, et qui inspirera à la suite de nombreux stylistes par ses formes géométriques et l'omniprésence du blanc.
Le travail d'André Courrèges est celui d'un visionnaire, il installe un univers radical, personnel et polymorphe et adapte ses vêtements à l'évolution des moeurs, en regardant vers l'avenir, tout en restant en phase avec son époque. Architecte du vêtement autant que couturier, il sera surnommé « Le Corbusier de la haute couture », refusant l'esthétisme pur du stylisme au profit de créations faciles à porter.
Atteint de la maladie de Parkinson depuis la fin des années 1980, il meurt le 7 janvier 2016, Le timbre est une création de la société reprise en 2011 par Bungert et Frédéric Torloting
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 8 926 676 fois depuis le 1er mai 2022