Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 16/11/2023

Les grandes heures de l'histoire de France

Camp du drap d'or, 7 juin 1520


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2016

Listage des timbres de l'année 2016

 

Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre et Ardres (62) le 3, 4  et 5 juin 2016
Cachet premier jour créé par : Louis Boursier

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre et Ardres (62) le 3, 4 et 5 juin 2016
Vente générale : 06 juin 2016
Retrait de la vente : 31 mars 2017
Valeur faciale : 1.40 €
Affranchissement le plus courant : Lettre prioritaire jusqu'à 100g vers la France, Andorre et Monaco et au départ de la France métropolitaine vers les DOM
Graveur : Louis Boursier

Création : Louis Boursier

Dentelure : 13½ x 13
Couleur : Multicolore
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 52 x 40,85 mm (image 48 x 36,85 mm )
Quantité émis : 500.000.
Présentation : Bloc feuillet de 2 timbres
Bande phosphore : 1 bande à droite
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 5068
Catalogue Spink / Maury France : N° 5028
Catalogue Michel : N° FR 6477
Catalogue Scott : N° FR 5045b
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 1,21 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,61 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Thématique catégorie : Batailles, tratés, rois, reine, personnages

 


Informations sur le sujet du timbre

Le camp du Drap d'Or

est le nom donné à la rencontre diplomatique qui se déroula entre le roi François Ier et Henri VIII d'Angleterre du 7 au 24 juin 1520
Le camp est établi en plaine de Flandre, entre le château d'Ardres, possession française, et celui de Guînes au Calaisis, possession anglaise. Sa finalité est d'accueillir une entrevue entre François Ier, roi de France, et Henri VIII, roi d'Angleterre, organisée par Galiot de Genouillac et Gilles de la Pommeraie.
Son nom lui fut donné à cause du faste que les deux cours rivales y déployèrent à l'envi. François Ier, dont le but était de gagner le roi d'Angleterre et de déjouer les intrigues de Charles Quint, obtint par un traité la confirmation du mariage du Dauphin de France avec Marie Tudor. Mais le cardinal Thomas Wolsey, ministre du roi d'Angleterre, acheté par Charles Quint, prévint les effets de cette entrevue, qui fut finalement un échec pour le roi de France. Celui-ci ne parvint pas à l'alliance souhaitée, notamment en raison d'une démonstration de puissance et de richesse trop importante de sa part. On peut ainsi citer l'anecdote d'un combat à main nue amical, qui vit François Ier gagner facilement.
Source Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 8 926 643 fois depuis le 1er mai 2022