Fermer

Commémoration de la Bataille de Vimy (9 au 12 avril 1917)


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2017

Listage des timbres de l'année 2017

 

Oblitération 1er jour à Vimy à la mairie et au mémorial canadien de Vimy, à Arras et à  Paris au Carré d'Encre du 8 au 10 avril 2017
Cachet premier jour créé par : Sarah Bougault

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Vimy à la mairie et au mémorial canadien de Vimy, à Arras et à Paris au Carré d'Encre du 8 au 10 avril 2017
Vente générale : 10 avril 2017
Retrait de la vente : 31 janvier 2017
Valeur faciale : 0.85 €
Affranchissement : Lettre verte jusqu'à 20g pour la France, Monaco, Andorre 
Graveur : Sarah Bougault

Création : Sarah Bougault

Département concerné par ce timbre : Pas-de-Calais

Dentelure : Dentelé 13½ x 13¾
Couleur : polychromie
Mode d'impression : Taille douce
Format du timbre : 40 x 30 mm
Quantite émis : 450.000.
Présentation : Bloc feuillet de 2 timbres
Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier : Courant / moderne - N° 5136
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,75 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,50 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


Timbres présentants : Thème militaire, défilé, service, batailles ...

 


Informations sur le sujet du timbre

La bataille de la crête de Vimy 

se déroule au cours de la Première Guerre mondiale entre le 9 et le 12 avril 19171 sur les territoires de Vimy et Givenchy-en-Gohelle, près de Lens dans le Pas-de-Calais.
Le site, dominant la plaine de Lens et fortifié par l'armée allemande, avait fait l'objet de multiples attaques infructueuses de la part des armées françaises et britanniques, notamment en 1915. Le 9 avril 1917, quatre divisions canadiennes unissent leurs forces et passent à l'assaut. Au prix de plusieurs milliers de morts, elles réussissent à prendre le contrôle de la cote 145 le 12 avril.

Le mémorial canadien de Vimy

, l'hommage le plus impressionnant que le Canada a rendu à ceux de ses citoyens qui ont combattu et donné leur vie au cours de la Première Guerre mondiale. Sur les parois du Monument, sont inscrits les noms de onze mille deux cent vingt cinq soldats canadiens manquant à l'appel et présumés morts en France. Le terrain du parc de ce champ de bataille, d'une superficie de 91, 18 hectares (deux cent cinquante acres), « est un don de la nation française au peuple canadien », comme l'indique une plaque à l'entrée du Monument.

 

 

 

 

 

 

Fermer