Fermer

 

Les informations sur ce timbre ont été mises à jour le : 20/11/2023

EUROMED POSTAL

Arbres de Méditerranée


Timbre : Courant / moderne



Voir tous les timbres courants de l'année 2017

Listage des timbres de l'année 2017

 

Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre et Marseille le 10 juillet 2017
Cachet premier jour créé par : Sandrine Chimbaud

 

Premier jour : Oblitération 1er jour à Paris au Carré d'Encre et Marseille le 10 juillet 2017
Vente générale : 11 juillet 2017
Retrait de la vente : 30 avril 2018
Valeur faciale : 1.10 €
Affranchissement le plus courant : Lettre prioritaire internationale jusqu'à  20g vers la zone 1 (Union européenne, Liechtenstein, Saint-Marin, Suisse et Vatican)
Création : Sandrine Chimbaud

Dentelure : Dentelé 13¼
Couleur : Quadrichromie
Mode d'impression : Héliogravure
Format du timbre : 30 x 40.85 mm
Quantité émis : 800.016.
Présentation : Feuille de 42 timbres
Bande phosphore : 2 bandes
Catalogue Yvert et Tellier France : N° 5164
Catalogue Michel : N° FR 6790
Catalogue Scott : N° FR 5275
Valeur marchande timbre neuf avec gomme intacte: 0,88 €
Valeur marchande timbre oblitéré : 0,30 €

 

La valeur marchande représente une valeur de base du timbre pour la vente ou l'échange

 


 


Informations sur le sujet du timbre
La Méditerranée est un havre pour toutes sortes d’espèces, animales ou végétales. Outre un écosystème maritime qui n’a pas son pareil, le pourtour méditerranéen peut aussi s’enorgueillir d’une richesse végétale sans égale sur ses littoraux. Et lorsque l’on parle de la Méditerranée, vient immédiatement à l’esprit son arbre emblématique : originaire du Sahara, l’olivier a été domestiqué il y a environ 10 000 ans. Cependant, ce dernier se doit de partager le paysage avec d’autres essences emblématiques. Car que serait cette région sans la présence du pin maritime et du chêne vert ? Ce sont deux espèces prédominantes du pourtour méditerranéen. Elles ont pour elles la robustesse et peuvent vivre plusieurs centaines d’années, cela pouvant dépasser les 500 ans pour le pin. On trouve également nombre d’espèces plus chatoyantes telles que le tamaris qui embellit les côtes de ses chatons roses bien qu’il ne soit pas si imposant qu’un chêne. Ou encore le mimosa, dont la floraison précoce embaume dès février, et où sa couleur jaune illumine l’hiver. Enfin, si l’arbousier réjouit les yeux par son écorce brun-rouge et son feuillage vert vif, il ravit également les papilles de ses arbouses, de jolis fruits charnus qu’on appelle parfois fraises et dont la chair, à la fois acidulée et sucrée, est riche en vitamine C. Source philinfo 2017

 

 

 

 

 

 

Fermer

 

Cette page a été visitée 8 205 072 fois depuis le 1er mai 2022